Ce 28 juin 2018 à la Maison de la Presse, un atelier réunissant le Search for Common Ground (SFCG) et les responsables des médias réfléchissait sur l’apport des journalistes dans le renforcement du leadership féminin.

Dans le discours de circonstance de la directrice nationale de SFCG, elle est revenue sur les raisons qui ont poussé cette ONG internationale à organiser ce dit « Atelier des responsables des médias sur la stratégie de renforcement du leadership féminin ». Pour Floride Ahitungiye, « les femmes sont appelées à être des piliers de la paix dans nos sociétés, et c’est pour cela que le SFCG, en partenariat avec l’United Nations Peacebuilding Fund (UNPBF), a lancé le projet Soutenir les femmes leader d’aujourd’hui et de demain pour faire avancer la paix au Burundi afin de faire de la femme burundaise  un vecteur de transformation pacifique des conflits et de consolidation de la paix. »

Lancé officiellement au mois de mai à Kirundo, le projet verra la participation de huit organismes, dont deux médias. « Mais cela ne suffit pas, a rappelé la directrice de Search. Il est du devoir de tout un chacun d’œuvrer pour la promotion des modèles féminins qui inspirent, et personne n’est mieux placé que les journalistes. »

D’où cet atelier dont l’objectif a été d’associer les médias afin de réfléchir à une stratégie pour que ceux-ci puissent coordonner leurs efforts et développer une stratégie d’engagement cohérente, prenant en compte les risques et visant à y répondre de manière constructive.

Un projet à point nommé

Le secrétaire exécutif du Conseil National de la Communication, Déodat Ndayishimiye, qui a rehaussé de sa présence l’atelier, a exprimé sa satisfaction: « Ce projet vient à point nommé pour soutenir l’action du gouvernement dans la résolution pacifique des conflits.»

Au nom du CNC, Déodat Ndayishimiye a tenu à faire part de l’engagement du Conseil national de communication, tout en rappelant le rôle incontournable des médias dans la promotion du leadership féminin : « Le CNC est déterminé à appuyer et à soutenir les projets qui visent à asseoir la paix dans le strict respect de la déontologie et l’éthique journalistique et ne ménagera aucun effort pour soutenir des initiatives pareilles. »

L’atelier s’est clôturé sur un échange fructueux avec les responsables des médias. À leur tour, ces derniers se sont tous engagés à ne ménager aucun effort pour soutenir ce projet et à travailler en synergie, sous la coordination de l’Association des femmes journalistes, l’AFJO.

Les règles du Forum Jimbere

Le contenu des commentaires et des posts ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur au Burundi. Sont notamment illicites les propos injurieux, racistes, antisémites, appelant à des divisions ethniques, régionales ou à la haine, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une tierce personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, images) sans mentionner la source.
L’Équipe Web de Jimbere se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout post hors-sujet, répété ou promotionnel. Pour la commodité de lecture du Forum, il est interdit de poster un commentaire rédigé en lettres capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Praesent lectus Nullam eget leo. et, felis diam leo id facilisis Praesent