Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Education

Les 5 anecdotes qui ont marqué l’Exétat, édition 2019-2020

A la fin de chaque année scolaire, les élèves certifiés au post-fondamental sont soumis à un examen national qui donne accès à l’enseignement supérieur. Avec l’édition, du 28 au 31 juillet 2020, 68.193 candidats issus de 1.283 écoles, parmi lesquels 1.399 autodidactes, sont répartis dans 105 centres de passation à travers tout le pays.

Une élève accouche pendant l’examen

L’incident qui a retenu le plus d’attention est survenu au 2ème jour de l’évaluation. Alors que personne n’avait remarqué sa grossesse durant l’année scolaire même au premier jour de l’examen, Evelyne, une candidate de Ruyigi a été subitement prise par des contractions alors qu’elle s’apprêtait à siéger à l’examen. Par miracle, dans le même centre, il y avait des finalistes de la section paramédicale qui l’ont aidé à accoucher. Firmin Vyumvuhore, président de la Commission nationale de préparation, passation et correction, indique que le cas sera traité selon le règlement scolaire. « Le règlement stipule qu’une élève qui met au monde au courant de son cursus, il doit suspendre sa formation pour réintégrer plus tard.  Elle devra revenir l’année prochaine en tant qu’autodidacte. Mais aucune décision n’a encore été prise. »

Une élève passe l’examen alors qu’elle n’a pas été certifiée

L’autre incident qui a retenu l’attention est survenu au Lycée Notre-Dame de Rohero. Une élève dans la section scientifique dudit Lycée qui avait échoué après la délibération à son établissement a été permis à siéger dans l’examen. D’après le président de la Commission, « l’élève a échoué mais avait introduit un recours qui n’a pas été en sa faveur. Elle a saisi les instances supérieures mais son cas n’a pas encore été tranché. Pour ne pas lui retirer son droit une fois que les décisions seraient en sa faveur, on l’a laissée passer l’épreuve. Dans le cas contraire, elle sera exclue de l’évaluation ».

Plusieurs élèves non certifiés sur les listes

Presque dans tous les centres de passation, la plupart des absents étaient des élèves non certifiés ou des abandons. A la question de savoir comment ses derniers figurent sur les listes des lauréats à l’examen d’état, le président de la Commission éclaire : « Nous dressons les listes des candidats potentiels à l’Exétat tout au début de l’année sur base des listes des élèves inscrits aux cours. Mais il est convenu avec les directeurs que juste après les délibérations, ils acheminent les listes définitives à la Commission. Certains des directeurs d’école trainent dans l’opération, d’où nous sommes contraints à considérer les anciennes listes. »

Des contrats de surveillance

Alors que dans les années antérieures les surveillants se présentaient directement dans les centres de passation, avec cette édition, ils devaient d’abord signer un contrat d’engagement. « On a décidé de leur faire signer des contrats car rien ne prouverait qu’ils étaient engagés une fois qu’ils auraient enfreint la loi. »

Des désinfectants dans chaque salle de passation

Consciente de la pandémie du Covid-19 qui sévit dans le monde, la commission n’a pas fait sourde oreille quant à la limitation de la propagation de la pandémie. « 210 cartons contenant en tout 1260 litres de désinfectants hydro-alcoolisés ont été réparties dans toutes les salles de passation ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
quis, elit. consectetur nec facilisis dolor Praesent commodo ante.