Jimbere

Kirundi French English
Publi-Reportage

Achèvement du Prodefi II : un bilan plus que satisfaisant

Ce 6 décembre 2021, au siège des projets financés par le Fonds International du Développement Agricole (FIDA), se tenaient les cérémonies de présentation de la mission de la revue d’achèvement  du Programme de Développement des Filières (PRODEFI), exécuté depuis 2015 dans 8 provinces.

Les provinces bénéficiaires dudit programme étaient Bubanza, Cibitoke, Gitega, Karusi, Kayanza, Muramvya, Muyinga et Ngozi, et les activités furent concentrées sur 12 Bassins Versants surplombés par 113 collines localisées dans 30 communes.

Présentant les réalisations du PRODEFI (Programmes de Développement des Filières), Alain TRAORE, consultant pour la mission d’achèvement du programme va d’abord rappeler les objectifs priorisés, notamment la contribution à l’augmentation des revenus et à l’amélioration de la sécurité alimentaire des ménages pauvres dans les zones d’intervention du programme, l’accroissement du capital physique productif, en augmentant la résilience des systèmes de production au changement climatique, l’intensification de l’agriculture et de l’élevage pour améliorer l’état nutritionnel dans le but ultime de structurer les filières lait et riz, la promotion de l’emploi des jeunes ruraux et le renforcement des capacités des acteurs sociaux. 

Un bilan assez positif

A titre illustratif, dans l’agriculture, le rendement pour le riz de marais d’altitude est passé de 2,09T/ha avant le programme, à 5 T/ha (239 %) après l’achèvement, tandis que le rendement pour le riz de périmètre irrigué de la plaine est passé 3,77 T/ha à 6 T/ha (159 %). Pour le maïs hybride, le rendement moyen est de 6,8 T/ha.

Ainsi, le consultant va encore évoquer plus de 4.000 ha de marais aménagés pour accroître la production vivrière et plus de 29.000 ha de bassins versants améliorés par le traçage des courbes de niveaux, la plantation de haies et le reboisement des sommets dénudés.

Au niveau de l’élevage plus de 6.866 bovins ont été distribués à 6.073 ménages pour développer la filière laitière et 9 centres de collecte de lait mis en place et équipés.

Victor Ciza, cultivateur de la commune Muruta en province Kayanza, témoigne des avantages tirés du programme : « J’ai récolté autour de 6 tonnes sur un marais d’1 ha grâce au PRODEFI alors qu’avant, je n’y tiré que 150 kg. »

Au-delà de l’agri-élevage, le programme a également touché le domaine de la sécurisation foncière avec l’instauration de 4 guichets fonciers et plus de 9.445 certificats fonciers délivrés permettant aux propriétaires fonciers d’avoir des crédits dans les institutions financières.

Quid de la suite

Alors que quelques défis ont été relevés dont notamment certaines activités retardées à cause de la Covid-19, les aléas climatiques causant des dommages au niveau des infrastructures, Joseph Rostand Olinga Biwole, représentant a.i du FIDA au Burundi indique que le PRODEFI va assurer l’achèvement des activités liées au renforcement de la résilience des populations rurales face aux effets de la COVID -19 endéans 4 mois. Il précise en outre que la consolidation des acquis du PRODEFI sera assurée par un nouveau projet en cours de formulation. Et d’inviter les bénéficiaires du programme et les autorités locales de bien assurer la relève par l’entretien des infrastructures en place.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top