Jimbere

Kirundi French English
Basketball

Affaire Gymkhana: les «frondeurs» graciés, mais pour quelle suite ?

Depuis 6 mois, 12 joueurs de Gymkhana suspendus

Une récente correspondance du ministère en charge du sport et la jeunesse vient de rétablir les joueurs et les membres déchus par le club Gymkhana. Pendant ce temps, une autre équipe continue le cours du championnat….

L’affaire dure depuis 6 mois. A l’époque, la majorité des joueurs, sous l’appui de quelques membres du club Gymkhana réclame une assemblée générale. Objectif : présenter leurs doléances relatives notamment aux contrats pour les joueurs et exiger le même traitement pour tous par rapport aux avantages.

Leurs requêtes sont rejetées en bloc par le comité exécutif du club, ce qui pousse les joueurs à observer une grève, séchant matchs et entrainements. Ce geste aboutit aux sanctions sévères et aux disputes interminables, jusqu’à se saisir des médiateurs.

Insatisfaits de la médiation faite par la FEBABU (Fédération de Basketball du Burundi) et l’ACBAB (Association des Clubs Basketball Amateurs de Bujumbura), les joueurs saisissent le Ministère le 24 novembre de l’année passée.

L’autorité ministérielle tranche l’affaire en leur faveur. Dans une correspondance de ce 5 janvier, le ministère s’indigne, qu’un club n’ayant pas de règlement d’ordre intérieur pouvant servir de référence pour sanctionner ses membres, n’offrant pas de contrats à ses joueurs, le seul document qui le lie avec le club, puisse leur infliger des sanctions.

Ainsi, le ministère, à part le rétablissement des joueurs  et des membres au sein du club, recommande qu’un contrat, si petit soit-il, soit signé entre le club et le joueur, et que cela soit valable pour tous les clubs du championnat. Bien plus, le ministère recommande qu’à l’issu de cette saison en cours, tout joueur puisse migrer dans le club de son choix sans aucune contrainte.

L’ACBAB lève les mains, la balle reste dans le camp du club      

Contacté, Aimé Christian Nibigira, président de l’ACBAB fait savoir qu’aucun joueur de Gymkhana n’est actuellement empêché de participer au championnat. «Nous les avions sanctionnés pour 6 matchs à cause des perturbations qu’ils avaient causées en cours des matchs, ce qui a causé des dégâts pour la bonne continuité du championnat. Cependant, ces sanctions ont pris fin avec la fin de la phase aller et nous leur avons adressé une correspondance leur autorisant de rejouer pour la phase retour.»        

Ghylain Munezero, capitaine de l’équipe déchue indique de son côté que les entrainements se poursuivent normalement sur leur terrain habituel du Mutanga Sud mais que les dirigeants du club n’y mettent plus les pieds.

Contacté, Anicet Kwizera, président actuel de Gymkhana promet de réagir bientôt sur cette situation. Affaire à suivre…..

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
et, quis, non accumsan facilisis mi,