Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Entrepreneuriat

Anniella Niyondiko, la militante d’un Burundi « Zéro déchet »

Avec son projet de recyclage des déchets biodégradables, la patronne d’Aheza Iwacu a séduit le jury et remporter la 7ème édition du Shika Awards 2019 organisé par le Burundi Business Incubator (BBIN). Portait.

« Déterminée, passionnée et authentique, sont les mots qui me définissent le mieux. Chez moi c’est 0 ou 100 %, je fonce face aux défis », s’affirme la jeune femme. Il y a 3 ans, Anniella ne se serait pas imaginée à la tête d’une société écologique, elle qui vivait déjà une carrière bien tracée.  Un soir, elle fait une rencontre qui change tout. « En 2016, je rentrais du boulot et je me suis arrêtée comme toutes les mamans dans une des alimentations de Bujumbura pour faire mes courses. C’est là que cinq jeunes dames se sont approchées pour quémander de l’argent. Elles étaient toutes bien portantes et cela m’a étonnée. J’ai essayé de les convaincre que la voie choisie pour gagner l’argent facile ne menait nulle part. Alors, je leur ai proposé mon aide, si elles acceptaient de ramasser les d’ordures éparpillées aux alentours ». C’est de là que l’idée de mettre sur pied une entreprise écologique a germé.

Une seconde vie pour nos déchets

Petit à petit, elle commence à organiser des femmes pour des activités d’assainissement de la ville en collectant des déchets dans des sacs chez des particuliers, en retour elle leur assure un paiement journalier. Après la découverte de ce potentiel inexploité, la jeune maman de deux enfants se lance dans le recyclage des sacs en plastique. Malheureusement ce projet finira par tomber à l’eau. Mais Anniella ne s’avoue pas vaincue. Elle se reconvertit dans la valorisation des déchets biodégradables qu’elle collecte et transforme en fumier.

Détenteur d’un master en gestion des projets, elle associera ces activités à des formations d’autonomisation des femmes. Elle aura l’occasion de participer aux programmes d’entrepreneuriat de portée mondial comme le Youth African Leader Initiative au Kenya et le Mandela Washington Fellowship aux Etats Unis. 

A seulement 34 ans, avec un parcours aussi intéressant, Anniella a acquis un charisme et un sens de l’organisation inébranlable. Comment fait-elle face à ses nombreuses obligations en tant que mère, entrepreneure et patronne ? « Ce n’est pas sorcier, il suffit juste de savoir gérer son temps. Un temps pour les enfants, un temps pour les études, un temps pour le boulot … Par exemple je réserve tous mes week-ends pour la famille ». Toutefois, elle avoue son secret : « Je garde toujours mon agenda à portée de main ».

Un portrait réalisé par Kathia Gretta Irankunda dans le cadre du stage au sein du Magazine Jimbere comme une ancienne du programme « Enfants journalistes » de l’UNICEF Burundi.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
id, dictum ut elit. Phasellus elementum at ipsum Donec id tristique