Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Basketball

Basketball : face à l’inaction de l’ACBAB et de la FEBABU, coup réussi des jeunes natifs de Jabe

Le tournoi organisé par l’AJNJ (Association des jeunes natifs de Jabe) prenait fin ce dimanche 28 juin au terrain du Département du ministère des Sports. Gymkhana, plus en forme, battait New star (74-49). Une compétition qui a redonné aux amoureux du ballon orange le sourire …

Cela faisait plusieurs mois sans que les tribunes d’un terrain de basketball soient pleines à craquer. Les gens avaient visiblement soif des bruits des vuvuzela, de la chaleureuse ambiance des fans d’Urunani, et de surcroît, du bon jeu des jeunes basketteurs. Ce dimanche, 12 heures. Sous un soleil de plomb, la foule est au rendez-vous pour la finale. Quelques démonstrations comme le concours des dunks, la compétition des tirs à trois points, vont d’abord faire saliver les invités aux festivités.

Le grand rendez-vous ne va pas tarder. New star, sur papier, le plus expérimenté, compte s’appuyer sur ses grands noms, dont Mbuyi, Forestier, Didier et Bertrand, sans oublier d’autres jeunes recrus, rapides et rusés. De l’autre côté, Gymkhana, avec un effectif qui fait trembler. Leur taille fait la différence. Autre point saillant, leur entraineur, Aimé Bitagoye, sans doute, un des plus expérimentés que le Burundi compte. Plus mieux, il fut d’abord joueur de New star avent d’être son entraineur durant plus de 10 ans, ce qui signifie qu’il maîtrise l’équipe adverse plus que n’importe qui.

Effectivement, Gymkhana va être à la hauteur, du début à la fin du match. Il domine New Star sur tous les aspects. Après la défaite, Christian Nshimirimana, entraîneur de New star mentionnera la fatigue de ses joueurs, comme la cause principale de la performance mitigée de ses protégés. « La veille, durant les demi-finales, avec la victoire sur Urunani nous avons dépensé beaucoup d’énergies. Les joueurs se sont donnés corps et âme pour remporter la victoire, alors que nos adversaires d’aujourd’hui ont quant à eux affronté une équipe moins fort (les hippos) ».

Avant tout, l’amour du ballon orange …

« Cela fait 7 ans que notre petite association est active. Nous organisions des tournois, sans aucun prix, juste pour rassembler les jeunes autour de ce qu’ils aiment le plus, le basketball. Des fois, on éprouvait une certaine désolation face à notre incapacité d’organiser et primer les jeunes, mais jamais les sportifs ne nous ont mal jugés. Cela montre bien pour eux, que pour nous, le jeu vient avant tout ». Se réjouit Armel Hakizimana, dit « Abdallah », à la tête de l’organisation.

Il est complété par plusieurs supporters, sur la priorisation du jeu, par l’organisation des compétitions qui permettent de rehausser le niveau des joueurs. « Nous venons de voir des jeunes joueurs qui jouent du bon basket, avec un niveau incroyablement bon. Le jeu est sans doute inné dans la majorité d’entre eux. C’est déplorable qu’ils puissent passer des mois sans compétitions. Cela impacte négativement leur niveau ». Se déchaine Aristide Mukunzi, un supporteur de New Star.

Une dent contre l’ACBAB et la FEBABU

La phase qui annonce le début du championnat, le transfert des joueurs, a été clôturé le 21 mars, soit 4 mois que le championnat de Bujumbura aurait déjà dû démarrer. Une des explications avancées dans le milieu : « Il se pourrait que le terrain de Gikungu (Toyota) en cours de réaménagement soit bientôt prêt à accueillir des matchs. Mais nous ne savons pas que c’est le seul mobile de ce retard, vu que les litiges sur la gouvernance de la FEBABU n’ont pas tout à fait été bouclés. Il y’a encore du hic dans l’organisation, et c’est déplorable. » Indique un joueur, sous anonymat.

Sur le fait que le réaménagement des terrains de Gikungu soit le motif des retards, Bellard Mugisha, supporteur de Gymkhana, indique que ce serait moins fondé puisque Bujumbura n’est pas pour autant en manque de terrains de jeu. Au niveau de l’ACBAB, avec moins de commentaires, ils indiquent juste que le championnat démarre pour « bientôt ». 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
diam libero quis, velit, non risus Curabitur dictum