Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Femmes Leaders

À Nyabiraba, les jeunes et les coopératives, c’est le grand amour

Benjamin Manirakiza, Yvonne Ntihabose et Nestor Nikwigize sont des jeunes qui ne se lassent pas du travail, et sont très actifs dans des coopératives d’épargne et de crédits. Rencontre.

On est vendredi, c’est le jour du marché. La circulation est intense, le sourire est sur les lèvres des dames qui vendent leurs marchandises au marché de Nyabiraba. «La récolte est presque toujours bonne chez nous. Le sol de Nyabiraba est encore rentable», fait savoir Benjamin Manirakiza, la trentaine révolue. Il est salué par tous les passants à la commune Nyabiraba. Pas étonnant qu’il soit respecté par le voisinage. C’est un leader aguerri. Il est l’initiateur de plusieurs coopératives qui regroupent les jeunes. Lui qui est enseignant de carrière, il ne supporte pas de voir les jeunes diplômés qui  croisent les bras  en attendant un jour un bon samaritain qui viendrait leur donner du travail. «Le travail n’a jamais manqué à qui que ce soit. Les champs sont à notre porté, il faut juste sortir nos mains des poches et travailler dur », mentionne-t-il. Et effectivement, certains jeunes ont adhéré à sa cause.

Yvonne Nkeshimana est l’une des membres de la coopérative Unie pour l’auto-développement de Nyabiraba. Jeune, ambitieuse, et diplômée du secondaire, Yvonne a banni de loin  le principe des jeunes filles qui ne voient le salut que dans les bras de leurs futurs maris. Elle est dans plusieurs associations et coopératives. Actuellement point focal du Collectif pour la promotion des associations des jeunes (CPAJ), elle veut aller loin mais pas seule : «Le monde associative est très bénéfique pour les jeunes et surtout ceux qui sont passé sur le banc de l’école. Nous épargnons et donnons des petits crédits et petit à petit on parvient à satisfaire quelques besoins primordiaux.»

Tous pour un, un pour tous

Le combat que mène la jeune leader de Nyabiraba est de pousser les jeunes filles de Nyabiraba  à sortir de leur bulle et cesser de ne compter que sur leurs maris de rêve. L’assurance de la réussite de son combat,  Yvonne la tient du projet de Soutenir les femmes d’aujourd’hui et de demain pour faire avancer la paix au Burundi de Search For Common Ground. Elle qui est garante des membres du CPAJ au niveau communal,  et elle est impatiente d’avoir beaucoup plus de notion sur le leadership, la résolution  pacifique des conflits,  le plaidoyer, la participation des femmes dans les instances de prise de décisions, et bien d’autres.

Même son de cloche chez Nestor Nikwigize, un jeune robuste, plein d’énergie et de passion. Il est  dans l’élevage du poisson et il a supprimé dans sa tête le mot «chômage». Avec ses deux mains, Nestor n’éprouve aucune honte  d’être agriculteur et éleveur alors qu’il a son diplôme dans son tiroir : «Je ne vois aucune fierté d’aller galérer à Bujumbura en s’entêtant sur les études faites, alors que chez soi il y a tout ce qu’il faut pour survivre et pourquoi pas s’enrichir. » Pour lui, les jeunes ont  besoin d’être encadrés sur le leadership et l’entrepreneuriat.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
consequat. id, venenatis, sem, Lorem felis ipsum ut et, at