Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Basketball

Basketball : Crise à la FEBABU, le ministère des Sports défie la FIBA Afrique

Dans une réplique à la correspondance du 5 mars 2020 émanant du secrétariat général de la FIBA Afrique reconnaissant Augustin Kararuza à la tête de la Fédération de Basketball du Burundi, le ministère de tutelle rejette en bloc la partie prise par l’organe chargé du basketball au niveau continental, signifiant la souveraineté du pays quant à l’organisation de sa politique sportive, et par conséquent, reconnaît Sef Sabushimike comme président de la FEBABU. La crise ne fait que trop durer.   

Dans une sortie médiatique du 23 décembre 2019, Lydia Nsekera la présidente du CNO (Comité National Olympique) évoquait une erreur monumentale de la part du ministère, de soutenir un mouvement de «putschistes», n’ayant respectés aucune loi en vigueur. «Ils ont emprunté le chemin qui ne passe pas. Leur mouvement ne peut mener nulle part. La FIBA ne pourrait collaborer avec des gens qui ne respectent pas la loi et l’ordre. Je leur exhorte de revoir la décision, au risque de voir le basketball burundais écopé des sanctions émanant de la fédération internationale de Basketball. » avertissait-elle.

Effectivement, la FIBA Afrique est allée dans le même sens que Madame Nsekera. Le 5 mars dernier, Alphonse Bilé, Secrétaire général de la FIBA Afrique annonçait sa partie prise, reconnaissant Augustin Kararuza comme président légal de la FEBABU.

Soutenu par le CNO et la FIBA Afrique, Augustin Kararuza a convoqué une assemblée générale extraordinaire de la FEBABU sur l’analyse et adoption des statuts types proposés par le CNO, qui se tiendrait le 4/4/2020 au restaurant chez André. Or, pour rappel, les 2/3 du comité de l’assemblée générale sont signataires de la motion de défiance arrêté et signée en date du 16 novembre 2019.

Contacté, un des membres de l’assemblée générale dira, «il ne verra personne. Nous ne le reconnaissons plus, et le ministère dont nous sommes affiliés a été plus clair et précis sur l’affaire. Il devrait plutôt procéder à la remise et reprise, et laisser le basketball burundais aller de l’avant» 

Sur ce, Kararuza Augustin répliquera. « Tant que je n’ai pas encore vu de lettre me signifiant des cas d’absence, je considère que l’assemblée générale aura bel et bien lieu ».

Les élections prévues pour mars probablement reportées….

«Il est clair et évident que dans de telles situations et tensions, on ne peut envisager des élections.» Fait savoir Augustin Kararuza, au terme de son mandat. Or, au cours de ce mois de mars était annoncé des élections, qui probablement auraient mis fin aux querelles. Selon Lydia Nsekera. « Les élections sont la seule issue démocratique, pour changer les instances dirigeantes de l’association. Pourquoi alors le mouvement qui détient les 2/3 de l’assemblée générale ne peut attendre les quelques mois qui restent pour présider la FEBABU par les biais des urnes ? » s’interrogeait-elle, au mois de décembre dernier.

Jusqu’alors, l’issu de la crise demeure flou. Les premières victimes, comme l’annonce Alvin Ninziza, capitaine de l’équipe nationale, restent les joueurs et les amoureux du ballon orange. «Ils devraient considérer nos efforts. Les jeunes se donnent corps et âme par amour du jeu, car ils n’y trouvent pas beaucoup d’avantage. Mieux auraient été  que nous tous agissions pour le professionnalisme du ballon orange, au lieu des profits individuels»

De leur côté, à l’ACBAB, (Association des Clubs  Basketball Amateur de Bujumbura), ils affirment que les préparations pour le prochain championnat vont bon train. «Les transferts ont été clôturés ce 21 mars. En collaborations avec les présidents des clubs, nous allons bientôt procéder à l’élaboration du calendrier pour le début du championnat que nous communiquerons très prochainement ». Fait savoir Aimé Christian Nibigira, président de l’ACBAB, se disant optimiste quant à la fin de la crise à la FEBABU.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
id at odio ante. diam felis ipsum elit. Praesent ut massa