Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Basketball

Basketball : les joueurs de Gymkhana jettent le pavé dans la marre

Dans une correspondance titrée « Climat de malaise au sein du club et demande de réunion » signée par 3 représentants des joueurs, Ghyslain Munezero, Paulin Gautier Jimbere et Trésor Arakaza, les joueurs réclament une réunion d’urgence. Au cas contraire, ils menacent de jeter l’éponge alors que le tournoi d’ouverture du championnat est prévu ce weekend.

Dans cette correspondance sortie ce 2 août, les joueurs de Gymkhana mentionnent un climat qui ne leur tranquillise pas, citant notamment le favoritisme pour certains joueurs au dépend des autres. Ils réclament également des contrats en bonne et due forme. Ghyslain Munezero, le capitaine de l’équipe n’y va pas avec le dos de la cuillère : les joueurs sont les premiers acteurs clés de l’équipe. « Les dirigeants du club ne nous facilitent pas la tâche. Les joueurs ne sont pas traités comme ils devraient. Tous les membres du comité exécutif sont à couteau tiré. Leurs querelles affectent au premier plan les joueurs qui ne devraient pas pâtir de leur mésentente », relate le capitaine

Réagissant au griefs reprochés au dirigeants, Anicet Kwizera, président du club, fait savoir qu’il reste ouvert au dialogue pour trouver des solutions aux problèmes. Cependant, il avertit certains des responsables du club dont un certain Claude Nsabimana, membre influent du club et de la FEBABU, qu’il soupçonne être à l’origine du mouvement de grève des joueurs. Il va jusqu’à le menacer de sanctions conformément au règlement du club.

Le collectif des basketteurs déterminé à réclamer leurs droits 

Le 26 juillet, lors des derniers matchs du tournoi « show for Gatumba» organisé par le collectif des basketteurs de l’ACBAB (Association des Clubs de Basketball de Bujumbura), Elvis Hakizimana alias ‘’Gafyisi’’, capitaine d’Urunani et un des organisateurs du show, évoquait déjà un climat de malaise : « Nous ne sommes pas traités dignement. Il faut que les bonnes conditions du joueur soient la première priorité, car sans les joueurs les clubs n’ont pas lieu d’être. Il est temps, s’il n’est pas tard, que les dirigeants des clubs considèrent les joueurs comme les acteurs clés du basketball, et qu’ils leur permettent de jouer dans des conditions favorables à leur développement personnel, et par conséquent, celui du club », plaidait-il avec fermeté, avant d’annoncer que le collectif des basketteurs est prêt à se serrer les coudes en vue de réclamer les droits de chaque basketteur.

Les propos de Gafyisi n’étaient pas des paroles en l’air. Le 29 juillet, ce collectif a écrit au président de l’ACBAB lui demandant une audience, pour porter à sa connaissance les doléances des joueurs et discuter de l’état des lieux du basketball.

Le linge sale se lave en famille

La rencontre aura lieu sur fond de querelles causées par les transferts de certains joueurs, ce qui a contribué à entretenir un climat délétère dans le milieu du basketball de Bujumbura.  Le cas le plus emblématique est celui du jeune Richard Ndikuriyo qui refuse catégoriquement de rejouer pour Mutanga United son club d’origine, préférant offrir ses services à Dynamo. Certains amateurs du ballon orange commencent même à chuchoter qu’à cause du climat qui prévaut actuellement le championnat pourrait ne pas démarrer ce week end comme prévu.

Mais à ce sujet, Aimé Christian Nibigira président de l’ACBAB tranquillise : « Il n’y a pas de litiges qui peuvent empêcher le championnat de débuter ce weekend. Quant à la grève des joueurs de Gyhmkhana, je juge que c’est une question interne qui sera réglée à l’interne. Le linge sale se lave en famille », déclare-t-il.  Il indique en outre qu’il est tout à fait disposer à collaborer avec le collectif des basketteurs pour le développement du basketball burundais.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
ut eleifend at dolor Nullam Praesent ante. nunc felis ipsum id suscipit