Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Education

Concours National édition 2020ː que faut-il retenir ?

Plus de 94 000 candidats de la 9ème année étaient attendus pour cet évènement annuel qui s’est déroulé en de bonnes conditions. Toutefois, quelques faits ont attiré l’attention : les accidents routiers, la distanciation sociale non respectée, mais le fait de loin le plus marquant a été le décès inopiné du président de la République. Petite rétro.

Procédant au lancement officiel du Concours National dans la commune Bukeye (province Muramvya), le ministre de l’Education a profité de l’occasion pour annoncer que tout élève qui n’aura pas fait les autres examens ordinaires prévus sur le calendrier scolaire verra ses résultats annulés, idem pour celui qui aura un échec en conduite.

Le ministre Ndirahisha est également revenue sur des manquements à l’éthique d’enseignants constatés au cours de l’année scolaire. « Des manquements graves ont été observés de la part de certains professeurs qui ne respectent pas la déontologie du métier en donnant des points fictifs aux élèves. Ces points sont souvent donnés aux filles, nous leur mettons encore une fois en garde », a-t-elle martelé.

Par ailleurs, l’annonce du décès du président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, le soir du 9 juin, est tombée comme un couperet pour la population burundaise. Pour les candidats au Concours National, qui en étaient à leur première journée, cette nouvelle consternante a semé la confusion. Avec le deuil national décrété de 7 jours, le doute a plané pendant un moment quant à la poursuite de la passation des examens. Heureusement, le doute a été vite levé.

L’autre fait qui a marqué le Concours National donnant accès au cycle post fondamental a été celui des accidents routiers. Le matin du 8 juin, un accident d’un véhicule transportant des présidents des centres de passation et leurs adjoints a couté la vie à une femme est et 4 co-passagers ont été blessées alors qu’ils se rendaient à Mabayi (province Cibitoke) pour superviser le Concours National.

Lors de la deuxième journée, deux autres accidents seront enregistrés dans la province de Bubanza. Le premier concernait un véhicule qui transportait des surveillants venant de Nyenkarange en commune Rugazi, l’autre impliquait un pick-up de la Police qui transportait des policiers assurant la sécurité du Concours National à Gihanga.

A noter aussi que malgré le fait que des dispositifs de lavage des mains aient été généralement disponibilisés, la distanciation sociale s’est fortement heurtée aux effectifs pléthoriques des élèves. La distance d’un mètre au moins entre deux candidats n’a pas du tout été respectée.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
consequat. mattis fringilla felis mi, sit accumsan