Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
FrenchEnglish
Kirundi
Football

Éliminatoires pour le Mondial au Qatar en 2022: la « Vision 2026 » de la FFB lancée

©Jimbere | Les Intambas choisis pour affronter la Tanzanie

Avril dernier, le président de la Fédération de Football du Burundi, Révérien Ndikuriyo, déclarait dans un point de presse que l’objectif du Burundi pour une phase finale dans une Coupe du monde de football est fixé en 2026. Pour arriver à cette fin, une disposition urgente: donner la chance aux jeunes pépites afin qu’ils gagnent en expérience auprès des aînés

« Mutombola », le sélectionneur national, s’inscrit déjà dans la « Vision 2026 » de la FFB. La preuve, sa convocation des Intamba seniors pour la double confrontation contre Taifa Stars de la Tanzanie, les 4 et 8 septembre prochains. Sur les 29 joueurs sélectionnés, 9 ont moins de 21 ans, mais font trembler leurs adversaires dans leurs clubs respectifs: Jules Ulimwengu est en train d’écrire son nom dans les annales des records du championnat rwandais, Bonfils Caleb Bimenyimana et Chancel Ndaye (ce dernier retenu même dans l’équipe type de la CAN U19), posent leurs premières marques en Europe, Joël Bacanamwo pour qui les fans du ballon rond se seront régalés de sa touche de balle lors des préparatifs de la CAN 2019, …

« Par expérience, nous savons  que le football repose sur la rapidité. Nous voulons donc donner la chance à ces jeunes encore frais qui ont si faim de mouiller les maillots pour leur patrie. Mais aussi, nous voulons qu’ils gagnent en expérience à côté de leurs aînés pour préparer par ricochet le chemin des cadets qui sont en train de nous faire rêver dans la CECAFA en Erythrée », précise Mutima Constantin, le manager de l’équipe nationale des Intamba.

Pour cette fois, les jeunes sélectionnés seront-ils utilisés ?

Une des critiques adressée au sélectionneur après la défaite du Burundi lors de la dernière édition de la CAN est le manque de temps de jeu suffisant accordé aux jeunes pépites. Ally Ndikuriyo, fan des Hirondelles, pour qui les jeunes sont de véritables talents: « Nous savons que plusieurs nations surtout régionales ont des yeux braqués sur eux. Notre grand souhait est que Mutombola leur donne du temps de jeu dans les prochains matchs afin d’éviter une éventuelle tentation d’offres alléchantes d’autres pays ».

Face à cette inquiétude, le manager de l’équipe nationale tranquillise: « L’ascension de Mohamed Amissi dans l’équipe senior a été un signe révélateur : refuser de la chance aux jeunes pépites serait une erreur. Désormais, pour figurer sur la feuille de match, on tiendra principalement en compte la forme des joueurs, sans se borner sur les palmarès ». Et d’ajouter : « Pour ce qui est de la phase finale du Mondial 2026, nous sommes confiants que même si nous ne parvenons pas à nous qualifier pour le Qatar, nous devrons y arriver en 2026. Et encore remarquez bien: depuis la venue de Saido Berahino en équipe nationale, plusieurs jeunes burundais évoluant en Europe rêvent de venir jouer pour leur pays.»

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
lectus in Curabitur ipsum commodo vulputate, commodo tempus massa elit. dolor.