Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Football

Foot féminin : les Intamba en mode revanchard

Les équipes nationales junior et sénior féminines se préparent pour disputer la Cecafa 2019. Les préparatifs vont bon train. Les filles se disent prêtes pour la grande aventure. Le magazine Jimbere est passé au Centre Technique Nationale de Ngagara ce mercredi 30 octobre pour assister à leur séance d’entraînements …

L’équipe nationale sénior représentera le Burundi en Tanzanie où la prochaine Cecafa (Council for East and Central African Football Associations) se déroulera du 14 au 23 novembre. Quant aux U17, elles se préparent pour la même compétition qui aura lieu en Ouganda du 1er au 19 décembre. 

Les deux équipes s’entraînent ensemble sous la houlette de la sélectionneuse Daniella Niyibimenya, plus connu sous le sobriquet de « Danny ».  La mise au vert est censée commencer 10 jours avant les débuts de la compétition. Certaines filles jouent d’ailleurs dans les deux équipes. Elles se connaissent bien, ce qui augure peut-être de belles choses pour la suite. D’après l’entraîneuse , ses poulains ont plus d’un tour dans leur sac.

« Hormis le fait qu’elles viennent de terminer le Championnat national, ce qui laisse penser qu’elles sont encore affutées, elles croiseront les équipes qu’elles ont déjà affrontées dans un passé récent. Elles ont l’expérience des compétitions internationales car ayant effectué des sorties en Afrique du Sud, en Djibouti, etc. », rassure Danny .

Par ailleurs, elle se souvient encore, avec amertume, de la sortie prématurée de ses filles lors de la dernière Cecafa face aux Cranes de l’Ouganda qu’elle impute à un arbitrage complaisant. « Les filles ont soif de revanche. Cela jouera aussi à notre faveur », indique-t-elle.

Des écueils à contourner

Deux joueuses de l’équipe sénior qui habitent l’intérieur du pays ne rejoignent la troupe que les week-ends seulement. Quant à l’équipe junior, la plupart des joueuses sont des élèves qui ne viennent à l’entrainement qu’après l’école. C’est pour cela que les entrainements ne sont organisés que dans l’après-midi. Mais qu’à cela ne tienne, la sélectionneuse assure qu’elle peut compter sur l’expérience des éléments clés tels que le numéro 10 Aisha Jaffar qui était la capitaine des U20 et Joëlle Bukuru, milieu du terrain.

Rien n’est aussi belle que la victoire

Les amateurs du ballon rond burundais attendent beaucoup des Intamba. C’est vrai que si elles remportaient la Coupe de la CECAFA, cela serait une grande consolation pour leurs homologues masculins après les mésaventures successives enregistrées récemment à la CAN 2019, aux éliminatoires de Qatar 2022, etc. « Une victoire des filles nous redonnerait de l’espoir », glisse Alida Kanziza, supportrice infatigable des Intamba.

Eugénie Kabura, responsable du football féminin au sein de la FFB, fait savoir que tout est en train d’être fait pour que les filles soient mises dans les meilleures conditions possible : « Les démarches administratives pour préparer le voyage sont déjà entamées. La distribution des passeports pour celles qui n’en ont pas a déjà commencé », notifie-t-elle.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
risus. velit, quis dapibus ut quis,