Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
FrenchEnglish
Kirundi
Football

Intamba U15, des génies du foot à garder de près

©Jimbere ǀ CECAFA U15 en Erythrée, les Intamba cadets face aux jeunes Soudanais

Les jeunes Hirondeaux ont atterri sur Bujumbura mardi 3 septembre après un parcours prometteur lors de la CECAFA U15 tenue en Érythrée du 16 août au 1er Septembre. Pour leur premier tournoi sur le plan régional, les Intamba cadets n’ont pas déçu les amoureux du ballon rond …

Première rencontre : les jeunes cadets surprennent l’Erythrée, le pays hôte devant son public (2-1). Un coup de poker, disaient les pessimistes. Mais, ils ne vont pas tarder à démontrer le contraire : de suite, ils vont battre la Somalie (2-1) et faire un carton contre le soudan (4-0). Dans le dernier carré de la compétition, ils vont se mesurer aux redoutables Ougandais (d’ailleurs qui ont remporté la Coupe en étrillant le Kenya 4-0), et se feront battre sur un score fleuve (6-0). Enfin, ils vont perdre la petite finale face au Rwandais, après une séance de tirs au but (2-4).

Pour Uledy Tuyizere, milieu défensif  des intamba U15, la campagne en Erythrée a été d’une expérience inégalable : « Affronter d’autres nations a ouvert nos yeux. Nous avons appris d’eux. On a pu expérimenter la pression des matchs, les peines et les joies du foot.» Quant au calvaire face aux Ougandais, le jeune explique : « Nos adversaires semblaient être plus âgés. La première partie a été la galère. Après, nous avons tenu tête, mais leur supériorité physique a fait la différence ».

Tous pour un meilleur avenir

Gustave Niyonkuru, sélectionneur des Intamba cadets, témoigne l’esprit de ces battants : « Je leur avais enseigné maintes tactiques défensives qu’offensives : récupération des ballons en bloc, contrattaques, … Et ils l’ont copieusement démontré sur le terrain. Ils apprennent vite le sens du jeu, ce qui est primordial dans notre discipline. »

Toujours, selon le coach, détenteur d’une licence A de la CAF, maintenant le grand challenge revient aux responsables du foot afin de promouvoir ses talents pour un avenir meilleur : « Ces enfants ont besoin des séances d’entraînements structurés et bien préparés. Et d’ici deux ans, le Burundi aura une équipe nationale junior imbattable.

Sur ce, Avelin Barasegeta, du département de la communication à la FFB tranquillise : « On leur a prévu des week-ends d’entrainements ensemble, vu qu’ils sont encore tous sur le banc de l’école et que parmi eux, certains évoluent dans des académies de l’intérieur du pays ».

Et d’ajouter : « Par ailleurs, l’académie d’Aigle Noir a proposé de les encadrer ensemble, de les prendre en charge entièrement, dans l’objectif de garder cette équipe bien soudée ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
facilisis justo venenatis, Curabitur risus. nunc vulputate, Aliquam mattis