Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
KirundiFrenchEnglish
Football

Révérien Ndikuriyo: «Mutombola reste au volant des Intamba »

©Jimbere ǀ Alain Olivier Niyungeko, l’entraîneur principal des Intamba

Le Président de la FFB a levé toute équivoque sur le sort d’Alain Olivier Niyungeko, l’entraîneur principal des Intamba, lequel, après l’échec face aux Tanzaniens le weekend dernier, était  sous l’écho de rumeurs de renvoi.

« Je le rappelle encore : notre objectif est d’être qualifié pour le Mondial de 2026. Nous préparons une bonne équipe. C’est tout un système, et beaucoup de stratégie pour y parvenir. Changer d’entraîneur à chaque défaite ne nous servirait à rien », a déclaré le Président de la FFB, lors d’une conférence de presse tenue hier au siège de la fédération, en marge de la préparation du choc de ce samedi 21 septembre entre le Burundi et l’Ouganda, en marge des éliminatoires du prochain Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2020) qui se tiendra au Cameroun.

Néanmoins, bien qu’il ne soit pas démis de ses fonctions, « Mutombola » ne sera pas le patron de l’équipe qui disputera ces éliminatoires pour la CHAN: « Notre entraîneur a démontré une grande performance avec l’équipe nationale senior qui est à presque 100% faites des joueurs évoluant à l’étranger. Nous avons jugé bon de le laisser se concentrer avec cette équipe, pour les préparations futures », a ajouté  Révérien Ndikuriyo.

Sur ce, il a cité trois noms qui, à partir de ce lundi, préparent l’équipe nationale: Jimmy Ndizeye, entraîneur principal de Messager Ngozi, et ancien capitaine du club Prince Louis, et provisoirement entraîneur principal, aidé par Joslin Bipfubusa d’Aigle Noir, et Omar Ntakagero, l’actuel adjoint de « Mutombola ».

Le staff des Intamba renforcé par d’anciennes gloires du ballon rond

Signifiant une grande nécessité d’appui au niveau technique et tactique dans l’équipe nationale, Révérien Ndikuriyo a alors dévoilé les noms d’anciennes célébrités, qui ont fait le beau temps du foot burundais, à l’instar de Juma Mossi, qui a porté le brassard de capitaine des Hirondelles durant plusieurs années, et Aimé Kitenge, l’ancien portier de Vital’o et de l’équipe nationale. « Ces joueurs ont marqué l’histoire du football burundais. Ils ont joué plusieurs compétitions internationales et peuvent apporter de l’expérience à ces jeunes. »

Dans le même optique de renforcer l’équipe nationale, Révérien Ndikuriyo a annoncé que Constantin Mutima, le manager de l’équipe nationale, s’envolera à compter de la semaine prochaine, vers l’Europe, en vue de négocier avec d’autres joueurs burundais qui pourraient renforcer les Intamba, des joueurs dont il a pris soin de garder au secret les noms.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
id tristique id id, mattis odio facilisis