L’année académique 2017-2018 a débuté avec une réforme majeure concernant l’obtention des bourses : désormais, les boursiers remboursent jusqu’au dernier denier, la totalité de la bourse perçue tout au long du cursus académique

Elle est révolue la période où le retard de versement de la bourse universitaire se réclamait comme un don usurpé. Longtemps combattu par la communauté estudiantine, le passage du statut de la bourse gratuite à l’emprunt est un changement majeur dans le système éducatif burundais qui, comme on s’y attendait, n’a pas été bien reçu par les étudiants. Il a débouché sur une grève qui a notamment paralysé les activités à l’Université du Burundi pendant presque tout un mois.

Pour le système de don qui vit ses dernières années, le bénéficiaire a mensuellement droit à une somme avoisinant les 30.000 Fbu. À l’ère du prêt-bourse, un étudiant du 1er cycle a droit au double, soit 60.000 Fbu, 100.000 Fbu par mois pour le 2ème cycle et 150.000 Fbu mensuels pour le 3ème cycle. Mais, pour l’avoir, il faudra signer un contrat renouvelable une fois par année académique, lequel contrat devra être avalisé par la signature d’un tuteur, d’un parent ou du conjoint.

Et le remboursement?

Tout est réglé comme du papier à musique. Si le bénéficiaire du prêt-bourse, à la fin des études trouve un emploi rémunéré ou exerce une activité génératrice de revenus, que ce soit dans le privé ou dans le public, il devra obligatoirement présenter à son employeur une attestation de redevabilité ou de non redevabilité vis-à-vis du prêt-bourse.

S’il est redevable, l’employeur aura l’obligation d’opérer une retenue minimale de 10% sur salaire de son employé à la source jusqu’au remboursement à 100%. L’Office Burundais des Recettes (OBR) se trouve investi de la mission de collecter cet argent remboursé.

Ce prêt-bourse, tel que stipulé par l’ordonnance ministériel y relatif, vient aider l’étudiant à couvrir les frais de restauration, transport, hébergement ainsi que d’autres soins. Celui qui accusera un retard dans le remboursement se verra sommé de pénalités comme sanctions.

Toutefois, la Commission Nationale de Gestions des Bourses d’Étude et Stages peut accorder des Assistances aux étudiants évoluant dans des filières stratégiques.

Les règles du Forum Jimbere

Le contenu des commentaires et des posts ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur au Burundi. Sont notamment illicites les propos injurieux, racistes, antisémites, appelant à des divisions ethniques, régionales ou à la haine, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une tierce personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, images) sans mentionner la source.
L’Équipe Web de Jimbere se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout post hors-sujet, répété ou promotionnel. Pour la commodité de lecture du Forum, il est interdit de poster un commentaire rédigé en lettres capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

diam venenatis, venenatis vulputate, nec ipsum leo.