Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Santé

Faire face à la prise de poids après l’accouchement: conseils d’un nutritionniste aux Burundaises

La majorité des heureuses mamans, fraîchement sorties de la maternité, observent des changements corporels, parmi lesquels le grossissement ou la déformation, dont elles se plaignent souvent. Incapables de contrôler l’aspect physique, elles donneraient tout pour retrouver la silhouette d’avant. Que serait la cause de ce désagrément ? Comment y remédier ? Plus de détails dans un entretien avec Jean Paul Uwineza, nutritionniste.

L’indiscipline alimentaire, la cause majeure

Au Burundi, après l’accouchement, la mère peut augmenter de 10 à 15 kg de son poids habituel. Souvent, ce changement se fait à cause de plusieurs pensées absurdes, comme quoi, une bonne maman africaine doit avoirs des rondeurs. Dans l’imaginaire collectif, la maigreur est synonyme de pauvreté, et parfois elle sous-entend le traumatisme de la part de son conjoint. Ailleurs, on dit qu’une mère allaitante doit manger tout le temps pour le bien du nouveau-né. Or, les gens ne mangent que ce qu’ils peuvent avoir ou ce qu’ils ont récolté. Rares, sont ceux qui s’offrent le luxe d’avoir une alimentation équilibrée, et donc saine.

Bien plus, pour les mères citadines, l’accouchement est le moment propice pour s’adonner à l’alimentation grasse, souvent d’origine animale, des boissons sucrées, ou l’alcool. Vu qu’elles passent des semaines sans faire beaucoup de mouvements, c’est la porte ouverte à l’obésité, qui devient la cause première de maladies graves comme le diabète, l’hypertension, et des fois, des cancers.

Manger équilibré, la clé

Les raisons avancées, comme quoi, la femme qui allaite n’a assez de lait maternel que quand elle mange à chaque moment sont infondées. Pour devoir garder le poids moyen, il faut manger avec régularité comme à l’accoutumée, soit 3 fois par jour. Le matin, il faut consommer de la nourriture consistante, pour garder de l’énergie, tout en mangeant des légumes, et s’il y’a lieu, des fruits.

A midi, il faut également consommer plus les farineux, les céréales et les légumineuses (le riz, les pâtes, les pommes de terre, …), tout en privilégiant les fruits et les légumes, lesquels apportent des glucides qui facilitent le transit intestinal. Le soir, il faut éviter de consommer de la nourriture consistante et se contenter des mets plus légers, dans l’optique de faciliter la tâche à l’estomac, vu que le soir, le corps est moins actif.

Comment retrouver sa taille ?

Tout d’abord, il faut savoir que le régime après la grossesse n’est pas conseillé, car l’organisme est encore très faible. Allaitante, la maman a besoin de reconstruire des réserves pour pouvoir alimenter son bébé. Si elle se met au régime, le risque est non seulement de ne pas transmettre les bons nutriments au bébé, mais aussi de fragiliser davantage son corps.

Aussi, durant la grossesse, l’organisme aura subi de nombreuses modifications. Après, l’accouchement, il faut des mois pour que l’utérus retrouve sa position initiale, et que le volume sanguin revienne à la normale.

Le bon moyen de perdre du poids, ou d’éviter de l’accroître, reste donc d’adopter une alimentation équilibrée comme cité plus haut, et surtout de limiter les aliments riches en acides gras saturés et le sucre. Une fois l’allaitement terminé, l’alimentation restrictive peut-être adoptée, mais en évitant de tomber dans la carence.

L’activité physique, l’essentiel

Une alimentation appropriée seule ne suffit pas pour retrouver un corps tonique. Il faut lui associer une activité physique, afin d’augmenter la masse musculaire. Dès que la rééducation du périnée est terminée, et que le médecin, le permet, on peut alors de commencer à effectuer des exercices adaptés afin de renforcer la sangle abdominale. Quelques jours après l’accouchement, une activité physique moins intense est encouragée pour retrouver de la force. La marche, la natation, et la gym vivement conseillés.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
ut tempus et, elit. quis fringilla vel,