Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Santé

Le travail et la femme, comment composer avec la grossesse ?

La femme rurale enceinte non seulement garde un rythme de travail non conforme à son état mais aussi ne consulte pas régulièrement un médecin pour le suivi de sa grossesse. Quels peuvent être les conséquences ? Eclaircissements d’un professionnel de la santé, Dr Djida Marlène Kaneza, coordinatrice du projet ZOA-SACODE dans la province Cibitoke.

Quel est le calendrier de consultation normal d’une femme enceinte?

Dr Djida Marlène Kaneza (DMK): Les recommandations, du moins pour une grossesse normale, stipulent qu’une femme doit au moins effectuer quatre visites. Tout d’abord, au premier trimestre, elle doit se rendre dans une structure de santé pour la vérification si c’est vraiment une grossesse. Dès qu’elle ne voit plus ses règles, il faut que l’on sache si c’est vraiment une grossesse ou si la non apparition de menstrues ne serait pas d’origine pathologique. Pour le deuxième trimestre pour voir si le développement de l’enfant est normal, pour le troisième on vérifie si les organes de l’enfant qu’elle porte sont en place et le dernier trimestre est de voir quel mode d’accouchement est propice à cette grossesse, si elle nécessite une césarienne ou tout simplement peut s’effectuer par voie basse.

Pourquoi est-il si important de respecter cette étiquette ?

DMK : Cela comporte un double avantage. L’enfant et la mère en tirent profit. Cette dernière peut avoir des problèmes qu’elle ignore et qui peuvent s’avérer graves si elle n’est pas suivie. Il y’a par exemple des formes de diabètes face auxquelles les femmes enceintes sont plus vulnérables. Elle doit savoir si sa tension artérielle est reste stable ou ne monte pas au fur de la grossesse, elle peut avoir des maladies héréditaires qu’elle ignore et qui peuvent compliquer sa grossesse si elles restent inconnues.

L’enfant aussi bénéficie du suivi strict de l’état de sa mère. Il y’ a des échographies qui peuvent alerter sur un développement anormal du fœtus. Des mesures spécifiques sont donc prises dans ce cas. Aussi, l’enfant peut avoir des malformations congénitales létales qui font qu’il ne pourrait pas vivre longtemps après sa naissance. Tout ça peut être  évité par un respect du calendrier de visites médicales de la mère enceinte.

Et le travail dans tout ça ?

DMK : Je ne dirais pas que le travail est a fortiori une contre-indication pour une femme enceinte.  Toutefois, il faut rester  extrêmement prudent  et user d’un bon sens dans ce cas. Les travaux ne demandent pas la même énergie et donc ne génèrent pas la même fatigue. Il y’a des travaux qui peuvent être contre-indiqués par un médecin du travail ou un gynécologue selon le cas spécifique de chaque femme enceinte. Si par exemple elle est dans la construction et qu’elle doit monter plusieurs fois des échelles, si c’est une enseignante qui doit passer plusieurs heures devant sa classe ou une cultivatrice qui passe des journées le dos courbé, il y’a toujours un moment où son corps n’en peut plus parce que la grossesse entraine des fortes modifications physiologiques.

Quelle devraient faire les femmes pratiquant ces travaux à risque ?

Le meilleur médecin est en fait cette femme enceinte parce que c’est elle qui ressent si les douleurs dues à sa grossesse sont supportables ou pas. Cela ne confère pas une position de toute puissance, elle doit mener cette bataille avec les techniciens médicaux comme alliés. C’est exactement l’erreur que commettent souvent les femmes rurales. Elles se fient à leurs propres intuitions et ignorent carrément le suivi médical de la grossesse. Par exemple sans suivi, on ne saurait si le col est ouvert ou pas, si il y’a des risques de fausse couche etc. Même l’alimentation d’une femme est spéciale parce que ses besoins changent carrément et elles doivent donc écouter leurs corps avec une oreille et écouter le médecin avec une autre. Aussi, la naissance va au-delà de la simple dimension médicale, il faut que l’enfant naisse dans un milieu préparé à sa venue sur le coté matériel pour une bonne croissance. 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
tristique amet, odio elit. Sed neque. pulvinar luctus adipiscing nunc consectetur