La Fédération des Associations Nationales Engagées dans le domaine de l’ Enfance au Burundi (FENADEB) vient de sortir une note de plaidoyer qui revient sur les cas d’abandons scolaires dans le système éducatif burundais. Des chiffres qui interpellent

D’après des sources au Ministère de l’Éducation contactées par la FENADEB, les cas d’abandons scolaires s’élevaient à 115.193 au cours de l’année scolaire 2015-2016 et l’année suivante, ils étaient à 218.345. Pour l’année scolaire 2017-2018, ils sont à 171.652. Une amélioration par rapport à l’année scolaire précédente, mais le nombre reste toujours élevé si on se réfère à l’année 2015-2016.

Quant aux grossesses en milieu scolaire, on enregistre une nette amélioration par rapport aux années précédentes, même si les chiffres restent inquiétants. À titre illustratif, les cas de grossesses en milieu scolaire sont passés de 1690 en 2017 à 1421 en 2018. Il ne faut pas oublier qu’on est passé de 877 cas de grossesses pour l’année 2009-2010 pour atteindre le pic de 2424 grossesses en 2014-2015. Pour l’année scolaire 2015-2016, le nombre s’élevait à 2355. Soit un total, durant ces sept années scolaires, de 14.246 filles enceintes.

Les règles du Forum Jimbere

Le contenu des commentaires et des posts ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur au Burundi. Sont notamment illicites les propos injurieux, racistes, antisémites, appelant à des divisions ethniques, régionales ou à la haine, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une tierce personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, images) sans mentionner la source.
L’Équipe Web de Jimbere se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout post hors-sujet, répété ou promotionnel. Pour la commodité de lecture du Forum, il est interdit de poster un commentaire rédigé en lettres capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

luctus libero. diam ut dictum Nullam mattis ante. venenatis felis Curabitur Praesent