Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Football

Burundi Vs Maroc : la déroute de trop ?

La descente en enfer continue encore pour l’équipe nationale du Burundi. Hier, dans le second match comptant pour les qualifications à la prochaine CAN, les poulains de « Mutombola » ont (encore) livré encore une copie terne face au Maroc qui a su maitriser son adversaire, en concédant une lourde défaite à domicile …

Grosse claque infligée par les Lions de l’Atlas aux Hirondelles. Si la défaite ne surprend personne, car très prévisible, c’est la prestation léthargique des Intamba qui posent question. En effet, avec une configuration tactique de 4-5-1, le sélectionneur national avait choisi de densifier le milieu pour « contenir les assauts de l’armada marocain » amené par un certain Hakim Ziyech, évoluant à l’Ajax d’Amsterdam.

Sur le terrain, les Intamba se sont faits bouffer …

Dans les 10 premières minutes du match, un petit dynamisme et quelques occasions un peu timides se remarquent dans la moitié du terrain marocain. Une phase de maitrise rapidement coupée par le premier tir de Ziyech à la 11ème minute, où il a fallu que le gardien Jonathan Niyongabo s’emploi avec une parade magistrale pour sauver les Intamba. Peu après, le break arrive à la 26ème sur un coup franc qu’il repousse dans le bloc avant d’être remis dans les cages par Noussair Mazraoui. 1er but marocain.

Par la suite, le déclin des Intamba va s’accentuer : manque de justesse technique, difficile d’aligner cinq passes alors que le Maroc monte en puissance. Le système défensif n’est pas immunisé face à un relâchement du milieu de terrain occasionné par les déplacements de Shassir Nahimana qui doit ratisser tout le terrain, et au passage, d’oublier un peu son travail de sentinelle. Le 2ème but marocain va venir sur un centre d’Achraaf Hakimi coupé de la tête par Youssef En Nessyri. Score à la mi-temps 0-2.

Les supporters indéfectibles vont continuer d’espérer un changement de visage des Intamba au retour des vestiaires. Mais rien à noter sauf des remplacements pas payants face à un Maroc en mode gestion. Sans surprise, le 3ème but du Maroc sera inscrit à la 83ème minute d’un centré dans le vide que va recevoir Achraaf Hakimi à ras de terre, avant de déposer le gardien Jonathan, impuissant

Les choix de Mutombola encore questionnés …

Avec ce match, le sélectionneur ne s’est pas réconcilié avec les supporters qui ne le regardent pas en sympathie depuis un bon bout de temps. « Le Mutombola gate » reprenait encore de plus belle, on entendait que des fans réclamant sa tête en scandant en concert : « Mutombola out ».

Ses choix n’ont pas encore fait l’unanimité. Les questions des supporters étaient pléthores : « Comment peut-il jouer avec Fiston en attaque, lequel n’a pas inscrit un petit but depuis des mois. L’attaquant n’a pas même d’équipe, alors qu’il dispose d’autres choix comme Laudit Mavugo qui raffole les compteurs dans le championnat zambien non sélectionné. Pourquoi ne pas donner la chance aux joueurs locaux ? Pourquoi faire jouer Gaël Duhayindavyi comme latéral alors qu’il est milieu de terrain ? Il ne sélectionne que les noms au lieu de se baser sur l’état de formes des joueurs. »

Mais pour Misago Radjabu, un fan rencontré après le match, il faut être rationnelle dans l’analyse de la défaite : « Ce n’est pas seulement la faute du sélectionneur. Les joueurs n’étaient pas physiquement prêts, et c’est un problème récurrent à chaque match. Et pour une nation qui veut aller loin dans les compétitions internationales, tout d’abord des matchs amicaux doivent être joués, et beaucoup de capitaux doivent être investis dans le football pour multiplier les infrastructures sportives et améliorer les conditions de vie des joueurs, afin rehausser le niveau du football burundais. »

S’exprimant à la fin du match, « Mutombola », de son côté, explique la défaite par le manque d’expérience de ses poulains : « L’absence de 5 joueurs de la première équipe ne pouvait aller sans poser de soucis. On a eu aussi un problème de finition avec notre jeune attaque. On n’a pas été assez clinique devant le but. »

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
risus. at elit. diam felis ipsum mi,