Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Football

Avec des cadres sans club, l’état physique des Intamba inquiète à la veille du match contre la Tanzanie

©FFB

Dans le même groupe avec le Maroc, la République Centre Africaine et la Tanzanie, le Burundi compte se qualifier pour la seconde étape des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Et pour ce, il faudra être 2ème du groupe…

« À part le Maroc qui est favori, les autres membres du groupes sont gérables. Toutefois, je ne donne pas cher sur la qualification pour le Qatar » dira Rachid Alfred, un des cadors dans le journalisme sportif burundais.

Avec cette double confrontation des 4 et 8 septembre, le derby Burundi-Tanzanie ferra office du dixième match. Le palmarès des deux nations est rapproché. Des huit matchs déjà joués, le Burundi a remporté 3 contre 4 perdus, avec un match nul.
Ayant participé à la CAN comme le Burundi, les joueurs des Intamba disent n’avoir pas peur des Taifa Stars: « Nous avons eu le temps de voir leurs performances en Egypte. Ils n’ont rien d’intimidant. Nous jouons chaque match comme une finale. La participation à la dernière phase de la CAN nourrit notre ambition d’écrire un autre chapitre dans l’histoire sportive de notre pays » dira après entrainement au Stade Intwari, Omar Ngando, le défenseur axial des Intamba.

Toutefois, ce point de vue n’est pas partagé par les fans: « La Tanzanie n’est pas une équipe à nous faire peur, en observant leurs récentes performances, aussi bien pendant les éliminatoires de la CAN que pendant ce championnat. Mais je m’inquiète tout de même, la plupart de nos cadres n’étant pas en service » explique Jean Jacques Hategekimana.
Constantin Mutima, le team manager des Intamba tranquillise sur ce point: « Il est vrai qu’il y a certains cadres qui n’ont pas de club. Conscients de leur situation, nous avons pris une alternative. Cela fait plus d’un mois que nous les avons regroupés pour mieux les gérer. Par ailleurs, ils se sont entraînés avec toutes les équipes nationales qui représentent le pays, à savoir celle de la CHAN et les U20 qui préparaient les Jeux Africains. Ils sont en excellente forme ».

Et puis, il y a ceux qui pensent que le fait que les Taifa Stars soient entraînes par un Burundais, Etienne Ndayiragije, serait un avantage en faveur des Tanzaniens, le coach de la Tanzanie connaissant les qualités et faiblesses de chaque joueur burundais… Pour Mutima, le foot est au-delà des théories: « Il connait nos joueurs, certaines de nos tactiques, comme nous connaissons les siens. Sur le plan du sport, que tu saches ou pas les qualités de ton adversaire fait partie de plusieurs paramètres qui influencent au final une victoire, ou une défaite ».

Parmi ces facteurs, la hargne de marquer. Les nouveaux venus au sein des Intamba comptent prouver que le management de l’equipe nationale ne s’est pas trompé sur leur titularisation… L’exemple est de Joël Bacanamwo, une des nouvelles recrues évoluant en deuxième division belge: « C’est à la fois une fierté et un honneur de jouer pour ma patrie. J’attends juste une opportunité pour mouiller la maillot, et donner le meilleur de moi-même ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
id tristique justo Praesent libero. ut