Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
FrenchEnglish
Kirundi
Football

Pacifique Ndabihawenimana, premier Burundais à siffler la CAN et formé sur la VAR

Au lendemain de ce grand rendez-vous qui a débuté en Egypte ce vendredi 21 juin, un Burundais va siffler parmi les 27 centraux dévoilés le 17 Avril par la CAF. Du 26 au 30 mars de l’année courante, il a été formé sur la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) à Johannesburg, faisant de lui un arbitre complet. Au-delà d’une carrière d’arbitrage promettant, un charisme certain entoure cet agent de banque aux 30 matchs internationaux. Parcours.

©dr | Pacifique Ndabihawenimana

Avant d’aller prester en Egypte, Pacifique Ndabihawenimana était apparu parmi les arbitres centraux au mois de mai en Pologne, durant la Coupe du Monde des moins de 20 ans. Deux mois auparavant, il avait été choisi pour arbitrer la CAN des jeunes (U20). Le voilà qu’il est parmi le cercle réduit des arbitres alignés par la CAF pour cette rencontre biannuelle du football africain. Pourtant, il ne marque son entré dans le domaine de l’arbitrage qu’en 2007…

Retour sur le parcours

Discret et sérieux tant sur les gradins qu’ailleurs, diront ceux qui le connaissent mieux. Au stade Prince Louis Rwagasore, il est parmi les rares arbitres qui ne sont pas souvent sifflés par les spectateurs: « Rien à lui reprocher. C’est un des grands professionnels que le pays dispose », témoigne N.J, un fan de Musongati, l’équipe qui porte la fierté de Gitega, et sans doute la formation qui compte le plus grand effectif de supporters.

Âgé de 34 ans, Pacifique Ndabihawenimana a intégré le cercle très fermé des arbitres internationaux Burundais en 2013. A l’époque, il n’avait que 28 ans. Bel âge pour une longue carrière. Willy Habimana, son compagnon dans le métier résume cette ascendance par le travail, la détermination et l’amour pour le ballon rond: «Pacy est un grand passionné du football. Il n’est pas parmi les plus anciens dans la discipline, mais le fait qu’il ait un palmarès impeccable relève de sa discipline et le dévouement à sa passion ». Le CECAFA Kagame Cup tenu au Soudan en 2013 et remporté par la formation de Vital’O F.C fût son premier tournoi international.

Ancien footballeur et fils d’un arbitre

L’amour pour le football, Pacifique ne le démontre pas que par son sifflet. 2004, sur les pelouses des stades, il mouillait déjà le maillot, cette fois en tant que joueur. Il aura fait le beau temps de l’Athlético Olympic en première division. A cette époque, l’équipe faisait trembler les filets de la capitale économique. Mais les entraînements intenses, les matchs successifs ne lui ont pas permis de faire long feu dans la carrière.

Désiré Gahungu, un des doyens de l’arbitrage du ballon rond au Burundi, responsable du département de l’arbitrage à la Fédération de Football du Burundi loue sa détermination et son dévouement: « Je l’ai connu à l’Athlético Olympic où j’ai longtemps arbitré ces rencontres. Pacy était un médiateur malin et endurant. Je l’ai par après recruter dans l’arbitrage et en seulement quelques années, il a marqué la différence. Je ne suis pas surpris de le voir à un tel niveau. Il le mérite. »

A part l’arbitrage et le football, Pacifique a une autre vie. Il est travaille à la BCB (Banque de Crédit de Bujumbura). Père de 3 enfants, il espère que sa progéniture suivra ses traces dans le foot: «Mon père était lui aussi arbitre dans les années 70. Peut-être que c’est une histoire de famille. Je serai honoré si mes enfants ne coupent pas la chaîne », lâchera-t-il, aux éclats de rire.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
non ultricies commodo porta. ut amet, elit. nec