Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Le Buzz du moment

Le « Délégué Général » sous les verrous, pour «atteinte aux bonnes mœurs»

Auteur d’un clip trash tourné dans une classe, le sulfureux jeune chanteur de prénom Olègue est derrière les barreaux depuis le matin du 23 septembre 2019, accusé « d’atteinte aux bonnes mœurs »

C’est confirmé par les membres de sa famille : « Olègue est détenu par Police des mineurs et de la protection des mœurs. Alors qu’il se rendait à l’école le matin du lundi dernier, il a été arrêté puis conduit à la prison de la police au quartier Industriel. »

Car, rappelez-vous, la petite histoire commence le lendemain de la passation de l’Examen d’Etat (édition 2019). Alors que certains jeunes lauréats de cet examen national déchiraient leurs uniformes et dansaient pour fêter la fin de leurs études secondaires, Olègue, dans une salle de classe de Bujumbura accouchait d’un tube, à l’origine d’une vague de polémiques.

En effet, la chanson« Délégué Général », aussitôt postée sur la toile n’a pas tardé de causer des remous, accueillie par un tollé du fait de ses «images jugées provocantes et qui ternissent l’image de l’école».

A son 7ème jour de détention à la Police des mineurs et de la protection des mœurs, à l’ex-Enapo, Olègue se dit incompris. Quelques jours avant son arrestation, il avait dit qu’il n’a nullement l’intention de faire atteinte aux bonnes mœurs, encore moins l’apologie de la débauche, comme certains le jugent : « Dans la chanson, je montre ce qui se passe dans certaines écoles où les élèves s’adonnent aux drogues, à la prostitution avec leurs éducateurs mal intentionnés pour des points gratuits », s’était-il justifié.

Et d’ajouter: « Ma chanson dénonce les mauvais comportements en milieu scolaire ». Et si le clip de sa chanson est cru, « ma vidéo montre ce qui se passe dans les écoles, pour interpeller les parents et les éducateurs à redoubler de vigilance sur l’éducation des jeunes ».

Mais qui est Olègue ?

Avant que le surnom de « Délégué General » ne lui colle à la peau comme la marque de la bête, il se nommait allègrement KOR, pour « King of Reverse ». Danseur, il a découvert son talent à 13 ans, alors qu’il interprétait les chansons du groupe « Overdo Team ».

Aîné d’une fratrie de 4 enfants, à ses 17 ans, il vient de passer dans l’année terminale dans une des écoles secondaires de Bujumbura.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
ut Praesent Phasellus eleifend Praesent Sed neque. ipsum suscipit dapibus