Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
KirundiFrenchEnglish
Actualité

Deux enfants amputés des mains à Gitega pour « avoir volé du maïs »: l’UNICEF condamne le crime

C’est une affaire qui crée l’émoi sur les réseaux sociaux depuis hier, au Burundi: dans la benne d’une camionnette, on y voit deux enfants aux bras amputés sur accusation de « vol de maïs dans un champ » situé sur la colline Karemba, de la commune Taba en province de Gitega.

Alors que les condamnations n’en finissent plus et que les auteurs du crime, deux jeunes gardiens des champs, ont déjà été arrêtés par la police, l’UNICEF par la voix de son Représentant au Burundi Jeremy Hopkins vient de publier une déclaration condamnant cette « tragique violation des droits des deux enfants dans la forme la plus cruelle » et appelant l’action de la loi « et non des actes irrationnels de justice populaire ».

M. Hopkins se dit « horrifié qu’un tel acte de violence puisse avoir lieu au Burundi », exprime « la reconnaissance aux autorités qui ont réagi rapidement et de manière appropriée », et annonce que l’UNICEF « continuera à collaborer avec le Gouvernement afin de prendre toutes les mesures nécessaires – conformément aux normes et aux règles internationales énoncées dans la Convention relative aux Droits de l’Enfant – pour protéger les enfants victimes afin que le système judiciaire puisse suivre son cours dans les plus brefs délais. »

On saura que les victimes, un jeune garçon et une petite fille (voir photo) tous de 12 ans, sont actuellement soignés à l’Hôpital Kibuye. Les auteurs des sévices sont « des frères » selon la police burundaise, et sont en garde à vue.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
id, mattis nec quis, ante. dolor et,