Animation de débats dans les collines, activités génératrices de revenus, résolution pacifique des conflits, épargne-crédit … tels sont les leviers de l’action de l’association Dushirehamwe à Kirundo, notamment dans la commune de Busoni

« Tout vient à point à qui sait attendre », a dû se dire la centaine de personnes, certaines membres de Dushirehamwe, et les simples curieux venus voir ce qui se tramait sur la petite colline de Busoni, en cette chaude matinée du 5 septembre. « Ainsi donc, ils verront que finalement nos histoires de groupements sont connus jusqu’à Bujumbura! », se félicitait Spès-Caritas Havyarimana représentante de Dushirehamwe dans la province de Kirundo.

Et il y a de quoi être fier, au regard de ce que cette association a déjà accompli en moins de 5 ans sur les six communes que compte Kirundo. 80 groupements ont été créés et un système d’épargne-crédit a été mis en place. « Chaque groupement a présenté un projet et une enveloppe leur a été offerte pour accomplir ces projets », a fait savoir Mme Havyarimana. Bien plus, grâce à l’épargne-crédit, les différents membres ont pu se lancer dans des activités génératrices de revenus, tels que les petits commerces, achats de terrains cultivables, élevage de petits bétails, etc.  « Avec le crédit de deux millions de Fbu que j’ai reçu, j’ai acheté un terrain et j’ai cultivé du riz. Aujourd’hui, je suis une femme indépendante, je peux aider dans mon ménage, et mes enfants ne manquent de rien. Quant à mon couple, il se porte à merveille car la plupart de nos problèmes étaient dus au manque de moyens financiers », a confié, son bébé sur le sein, Violette Mukawera, enseignante à l’ECOFO Muyange.La jeune femme de 35 ans n’est pas la seule à avoir bénéficié d’un crédit. Laurence, Marianne et leurs amies ne tarissent pas d’éloges quant à l’impact de Dushirehamwe dans leur communauté. « Des conflits ont été résolus, des formations en tous genres et des sensibilisations nous sont régulièrement données… », explique Laurence Kamwiza.

Consolider le leadership féminin

Dans le cadre du projet Soutenir les femmes leaders d’aujourd’hui et de demain pour faire avancer la paix au Burundi, financé par le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (UNPBF), l’association Dushirehamwe a identifié 64 personnes par commune qui viendront s’ajouter aux 80 groupements que compte l’association dans chaque commune. L’objectif étant, selon la représentante de Dushirehamwe à Kirundo, d’avoir autant de groupements que de collines, à savoir 193 : « Nous avons choisi les femmes que l’on peut qualifier de leaders dans leurs communautés, des femmes qui aident les autres à aller de l’avant, qui se démarquent dans la résolution des conflits, etc. »

Se voulant inclusif, quelques hommes, masculinité positive oblige, ont été aussi associés au projet. Jean Rugemintwaza est de ceux-là. « Simpliquer dans le développement de sa communauté n’est pas l’apanage des femmes seulement. Tout le monde est concerné lorsqu’un conflit éclate dans la société, raison pour laquelle j’ai  rejoint l’association », observe-t-il.

Enfin, pour Dushirehamwe, en plus des activités génératrices de revenus, les séances de formation, des théâtres de sensibilisation, des projections de films sont prévues non seulement pour renforcer les capacités de ces leaders, mais surtout pour favoriser un changement de mentalité dans la société

« Nous avons choisi les femmes que l’on peut qualifier de leaders dans leurs communautés, des femmes qui aident les autres à aller de l’avant, qui se démarquent dans la résolution des conflits,… »

A propos de l'auteur

Journaliste, Directrice des Publications du Magazine Jimbere

Articles similaires

Les règles du Forum Jimbere

Le contenu des commentaires et des posts ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur au Burundi. Sont notamment illicites les propos injurieux, racistes, antisémites, appelant à des divisions ethniques, régionales ou à la haine, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une tierce personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, images) sans mentionner la source.
L’Équipe Web de Jimbere se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout post hors-sujet, répété ou promotionnel. Pour la commodité de lecture du Forum, il est interdit de poster un commentaire rédigé en lettres capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

at mattis ante. tempus venenatis eleifend vel, diam libero. ut facilisis Donec