Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Un peu d'Histoire...

Implantation de l’Eglise Catholique du Burundiː des premiers pas à nos jours

Elle serait la religion dominante au Burundi et son histoire est intrinsèquement liée à celle du pays. Bref aperçu sur l’implantation et l’expansion d’une institution qui a su tisser sa toile au pays de Kiranga.

A Chaque histoire son début. Celle de l’Eglise Catholique du Burundi trouve le sien dans la caravane de christianisation de l’Afrique entreprise par les missionnaires de Notre Dame d’Afrique plus connus sous le nom des « Pères Blancs », sous la houlette du Cardinal Lavigerie.

Des prémices moins prometteuses

Le 15 mai 1879, le chef Bikari de Rumonge accueille les pères Deniaud et Dromaux, premiers missionnaires à fouler de leurs pieds le sol burundais. Contre toute attente, l’accueil se fait dans un climat chaleureux et le chef va même accepter leurs cadeaux avant de faire volte-face par la suite. Il engage des représailles contre eux, ce qui coûtèrent la vie à deux pères blancs venus après les deux premiers. En dépit de cette tragédie, la caravane ne va pas du tout s’arrêter. Elle se poursuivra à Uzige, région actuelle de Bujumbura dirigé par le chef Rusavya, là aussi sans succès. Les missionnaires n’entendent pas jeter l’éponge face à toutes ces péripéties. C’est finalement à Muyaga, région de Buyogoma que l’intervention des Allemands pour soumettre le chef réfractaire Muzazi, va permettre la fondation de la première mission catholique au Burundi, dirigée par le Père hollandais Johannes Van der Burgt en 1896. Suivront peu après celle-ci, les missions de Mugera (1899), Buhonga (1902), Kanyinya (1905), Rugari (1909) et Buhoro (1912).

La grande expansion ː l’implantation des Diocèses

En 1922, le Burundi est détaché du Vicariat apostolique du Kivu pour devenir le Vicariat de l’Urundi confié à Mgr Julien-Louis Gorju résidant à Mugera, et qui de ce fait devient la première cathédrale de l’histoire du Burundi. En Décembre 1936, démissionnaire, le prélat est remplacé par le Belge Antoine Grauls qui arrive au Burundi en octobre 1937 pour s’établir désormais à Gitega.

En juillet 1949, au Nord du Burundi, est créé le Vicariat Apostolique de Ngozi dirigé alors par Joseph Martin. Le 10 novembre 1959, le Pape Jean XXIII érige les Vicariats du Congo et du Ruanda-Urundi en Diocèses. Le Vicariat Apostolique de Gitega est élevé au rang d’Archidiocèse et devient ainsi le siège métropolitain de la province ecclésiastique du Burundi. En décembre de cette même année, le Vicariat d’Usumbura créé le 18 juillet 1959 est confié à Michel Ntuyahaga, premier Évêque burundais. Ce Vicariat devient de facto Diocèse d’Usumbura puis de Bujumbura avec la rebaptisation de la capitale en 1961.

La même année, Gitega cède encore une partie de son territoire au nouveau Diocèse de Bururi, au Sud du pays. Joseph Martin assurera la direction du nouveau Diocèse pendant qu’André Makarakiza pris sa chaire à Ngozi.

Le 5 septembre 1968, André Makarakiza devient évêque de Gitega tandis qu’à Ngozi, Stanislas Kaburungu prend sa relève. Nestor Bihonda est nommé premier évêque de Muyinga crée 3 ans plus tôt. En Avril 1973 est érigé le nouveau Diocèse de Ruyigi dont le titulaire est Joachim Ruhuna. Il succède ensuite à André Makarakiza le 5 novembre 1982 comme Archevêque de Gitega. Il est assassiné au retour d’une visite pastorale dans la paroisse Gitongo, le 9 septembre 1996. C’est Simon Ntamwana qui le remplace en 1997, transféré du Diocèse de Bujumbura dont il était le responsable depuis 1988.

A l’Ouest du Burundi, le Diocèse de Bujumbura connaîtra aussi des changements. En 1980, il est démembré des provinces de Bubanza et Cibitoke qui forment un nouveau Diocèse avec à sa tête Mgr Evariste Ngoyagoye. Ce dernier deviendra le troisième Évêque de Bujumbura en juin 1997.

Notons que Bujumbura a été élevé au rang d’archidiocèse le 25 novembre 2006 pour devenir la métropole des Diocèses de Bubanza, Bururi et Bujumbura. Avec le dernier Diocèse de Rutana crée en 2013, le Burundi compte 8 Diocèses et jusqu’à présent, 16 Burundais ont été sacrés Évêques.

Il est l’important de souligner le rôle crucial joué par l’Eglise dans la formation des intellectuels burundais avec notamment la création de la première école de l’histoire du Burundi, en l’occurrence le Petit Séminaire de Mugera crée le 11 février 1926. Bien d’autres écoles primaires et secondaires seront créées par la suite. Il ne faut pas non plus oublier le Grand Séminaire de Burasira crée en 1951 qui a été pendant longtemps la seule institution de formation académique au Burundi.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
risus. sem, Donec ut Curabitur facilisis