Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Santé

Les enfants, victimes du tabagisme passif

Le 31 mai de chaque année, le monde célèbre la journée mondiale sans tabac, une occasion de rappeler les dangers du tabagisme et de l’exposition à la nicotine. « Protéger les jeunes contre les manipulations de l’industrie » est le thème retenu pour cette année et il est effectivement justifié car les enfants, qui sont pourtant non-fumeurs, sont parmi les plus exposées aux méfaits du tabac.

Le tabac est une substance nocive aussi dangereux pour l’enfant que pour l’adulte car elle contient des substances comme la nicotine et des goudrons qui créent une dépendance chez l’humain et constituent un facteur de risques non négligeables des maladies cardiovasculaires ou pulmonaires et des cancers.

Une exposition au tabac est encore plus dangereuse pour les enfants

Selon l’OMS, la consommation du tabac tue environ 8 millions de personnes dans le monde dont 7 millions sont des fumeurs, 1 millions des non-fumeurs involontairement exposés, 65000 d’enfants qui meurent chaque année suite aux maladies causées par le tabac et presque la moitié des enfants respireraient régulièrement un air pollué par la fumée dans les lieux publics. Par ailleurs, « les enfants ne sont pas encore autonomes pour se déplacer comme ils veulent à proximité d’une personne fumeur ainsi ils courent un risque élevé de devenir des victimes du tabagisme passif et subissent certaines conséquences comme des maladies qui peuvent être prévenues par une consommation responsable des adultes », alarme Dr Arlène Mugisha 

De conséquences graves même pour le fœtus !

Comme l’indique Dr Arlène, les répercussions du tabac sont néfastes aussi bien sur le fœtus que chez les jeunes enfants. Lorsqu’une femme enceinte fume ou s’expose à la fumée, le tabagisme altère le développement du fœtus par différents mécanismes, le premier étant une faible oxygénation du bébé à travers la circulation materno-fœtale. On peut aussi citer un risque de malformation congénitale accru ou un accouchement prématuré ou même la mort du fœtus. Pire encore, à la naissance, chez les femmes qui fument, le risque de mort subite est multiplié par deux chez le nourrisson, ainsi qu’un poids insuffisant ou un retard de croissance du bébé. Les jeunes enfants exposés régulièrement au fumée de tabac sont aussi susceptibles de contracter des maladies respiratoires graves comme les infections respiratoires, l’asthme, les bronchites, les pneumonies ou même des cancers des voies aéro-digestives.

Les experts sont unanimes : la mise en garde contre les effets du tabac, la réservation des espaces fumeurs, la surveillance de la consommation du tabac chez les mineurs ou leurs expositions ainsi que la mise en place des programmes d’aide pour ceux qui veulent renoncer s’imposent pour protéger les enfants.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Aenean id eget elementum nec porta.