Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Basketball

Ghymkana, avec moins de trois ans d’expérience, sacré champion de Bujumbura

Le verdict est tombé ce samedi 13 juillet au terrain de Gikungu dit «Toyota». Sur une différence d’un panier (à 2 points), Ghymkana a battu Dynamo (69-67). Une victoire qui a offert au jeune club son premier sacre à deux journées de la fin du championnat. Reportage.

Le match était décisif pour les deux équipes. D’une part, Dynamo devait à tout prix remporter la victoire pour se rapprocher du leader Ghymkana qui reste sur une seule défaite, et conforter sa deuxième place devant Urunani, 3ème au classement. Et dans le camp du Ghymkana, la rencontre était perçue comme une finale qui lui ramènerait son premier titre de champion de l’ACBAB (Association des Clubs de Basketball Amateurs de Bujumbura).

15h 30 minutes. Les trois frères Mujeje, juges alignés par le corps arbitral, sifflent le début du match. Jean Hakizimana, l’homme fort de Dynamo ne va pas attendre que les joueurs prennent le rythme. A la 5ème seconde, il lance un tir à trois points, et enchaînera une série de contre-attaques appuyés par « Chebé », le meneur de jeu, et Richard la nouvelle recrue en provenance de Mutanga United Club. Dynamo va totaliser  10 points d’affilés, contre 0 point de Ghymkana.

Les verts de Dynamo semblent prendre le match en main. Leur défense est bien en place. Ce n’est qu’après les 5 premières minutes que les jeunes de Ghymkana vont se ressaisir. Paulin Gautier Jimbere devient le maître de la cadence. Leur capitaine, Ghyslain Munezero réussit à merveille les tirs à trois points.

Quand à Yves Bellard Giriteka, le meneur de jeu de la jeune équipe, va devenir intenable. La défense de Dynamo n’arrivera pas à décoder ses ruses, car tellement rapide et adroit. Quant à Gasongo et Gontran, leurs grandes tailles vont terriblement perturber la défense adverse. L’excellente complémentarité entre ces joueurs va lourdement peser lourd sur leurs adversaires du jour. La première partie s’achèvera sur un léger avantage de Ghymkana (37-33).

Le bon effectif de Ghymkana, un avantage

En seconde partie, les deux équipes vont opter pour un jeu très défensif, et concentré sur des tirs à trois points. Grâce à Jean Hakizimana, Dynamo va marquer un léger avantage, facilité par des changements capitaux dans la défense. Mais Ghymkana disposant d’un banc de touche bien garni va résister et reprendre l’avantage. Par des  permutations opérées par l’entraîneur, Dynamo est contraint de basculer. Au dernier quart temps, à juste 3 minutes de la fin du match, les deux équipes sont coude à coude (64-64).

Difficile de trancher sur le gagnant. Les tensions vont monter. Les supporteurs de Ghymkana, visiblement plus nombreux, scandent en cœur «Gyhm-Ghym». Yves Bellard Giriteka va effectuer un travail de maître, permettant à Ghymkana de prendre l’avantage. A quelques secondes de la fin du match, deux opportunités nettes  s’offrent à Dynamo, mais la concrétisation manque. Ils ratent deux lancers francs qui pouvaient les ramener au score d’égalité, et disputer la prolongation. La fin du match va donner raison à Ghymkana qui remporte ainsi son tout premier titre de champion de Bujumbura.

De l’ambition pour les prochaines échéances  

Ghyslain Munezero, capitaine et sans doute le plus expérimenté de l’effectif de Ghymkana fait savoir que ses coéquipiers sont désormais mûrs après 3 ans dans le championnat de Bujumbura : « C’est l’expérience qui nous manquaient. Notre effectif est très jeune. Nous avons beaucoup appris de nos erreurs et le résultat est net, nous venons de le démontrer. Ce match était très capital pour nous. C’est un rêve qui devient réalité, et on ne compte pas s’arrêter car l’objectif est de remporter toute les compétitions de l’année»

De son côté, Olivier Ndayiragije, entraîneur de Dynamo, parle d’un coup de malchance : « Nous n’avons pas démérité. Le match était très équilibré du début à la fin. Quelques imprécisions nous ont peut-être coûté le match. Mais mes joueurs avaient tout donné» avant d’ajouter : « Nous allons nous concentrer sur les deux matchs restants pour espérer arracher la deuxième place ».

A son compteur, Ghymkhana avait déjà remporté les play-offs et la première édition de la Coupe du président durant la saison 2017/2018.                                                                                                                           

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
sed ut sem, velit, at dolor elit. efficitur.