Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Femmes Leaders

Lancement officiel à Giheta de la campagne #UmukenyeziArashoboye

Ce mercredi 17 octobre 2019, Care International et le Ministère en charge du Genre procédaient au lancement de la campagne « Umukenyezi arashoboye » au chef lieu de la commune Giheta, dans la province de Gitega.

Ninon Ndayikengurukiye, chargée de la communication et de l’innovation et coordinatrice de la campagne au sein du Care International Burundi

Si Giheta compte 4 femmes chefs de colline conte 27 hommes, Ninon Ndayikengurukiye, chargée de la communication et de l’innovation et coordinatrice de la campagne au sein du Care International pointe un autre chiffre: « Dans cette commune, les femmes sont représentées dans les postes de prise de décision à 1/10. Cela veut dire que les questions sur l’accouchement, la vaccination des enfants, la nutrition et autres se discutent en l’absence de la femme! Personne ne devrait décider à la place d’une femme ».

De quoi justifier #UmukenyeziArashoboye, campagne appuyée par le ministère néerlandais des Affaires Etrangères, dans le cadre du programme « Every Voice Counts ». Objectif: d’ici au mois de décembre 2019, atteindre 2.000 personnes à Giheta et 3.000 sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter), avant d’étendre la campagne à deux autres provinces, Muyinga et Kirundo.

Lancement réussi

Pour ce rendez-vous, la population de Giheta avait bravé le soleil pour venir prêter les oreilles et les yeux aux différentes activités accompagnant le lancement de la campagne. Après le mot d’accueil de l’administrateur communal, qui a entre autres salué et la campagne et le choix de sa commune pour les premiers pas du projet, Ninon Ndayikengurukiye a brossé le but de #UmukenyeziArashoboye: « Venir à bout des normes socio-culturelles fortement enracinées dans la culture burundaise qui handicapent la participation de la femme dans la vie de la communauté. »

Et d’ajouter: « Cette campagne consistera à déceler toutes ces entraves à l’épanouissement et au développement de la femme, les étudier, les discuter et y apporter des solutions par la sensibilisation directe au niveau local par des jeux, des sketchs ainsi que sur les réseaux sociaux ».

A ce propos, Catherine Ndahabonyimana coordinatrice de l’unité d’appui en genre et de la promotion de la femme au Ministère de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre qui a représenté le gouvernement dans ces cérémonies a noté que « malgré les efforts consentis par le gouvernement pour la promotion de la femme, le taux de participation de la femme reste faible, soit seulement 6% dans les organes de représentation collinaire alors que les femmes représentent 51% de la population ».

Ninon Ndayikengurukiye a tenu à préciser que pour opérer ce changement de mentalité jusqu’à un niveau satisfaisant, « les femmes doivent elles-mêmes comprendre qu’elles sont capables, et que leur contribution est incontournable dans le développement du pays. Elles ont des besoins spécifiques, elles doivent donc se faire élire et participer dans l’organisation de la communauté. »

Des relais masculins pour la cause de la femme

Les cérémonies de lancement de la campagne #UmukenyeziArashoboye ont vu des poèmes et des sketch mettant en exergue les défis de la femme au quotidien

« L’objectif étant de créer une communauté qui soutient la cause de de la femme, Care a sélectionné 31 hommes modèles, un par colline, qui collaborent avec leurs femmes dans les activités ménagères, leur permettent de participer dans les associations et dont l’entente conjugale est sans reproches, pour accompagner notre campagne dans la persuasion d’autres hommes que leurs épouses peuvent être et de bonnes femmes au foyer et contribuer dans la vie communautaire » a informé Mme Ndayikengurukiye.

A l’image de Donatien Hakizimana, quinquagénaire choisi sur la colline Gihehe: « Je ne crois pas qu’il y ait encore quelqu’un qui puisse me parler de développement, s’il ignore la femme. Mon ménage a vu l’accroissement du cheptel caprin depuis que j’ai laissé ma femme rejoindre les coopératives. Elle fait entrer de l’argent et il y a de la joie dans la famille. Ce qui n’était pas le cas avant ».

A souligner que le lancement de la campagne #UmukenyeziArashoboye au niveau national se tiendra dans les jours à venir par le Ministère en charge du Genre.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
ipsum odio mattis quis, fringilla mi, justo eleifend et, accumsan ultricies elit.