Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Education

Les grossesses à l’école en ligne de mire du programme Menyumenyeshe

Absence de dialogue parent-enfant, pauvreté, dégradation de mœurs, non-implication des responsables scolaires, etc., les causes à l’origine des grossesses scolaires en scolaire sont multiples. Un autre défi du programme quinquennal (2016-2020).

Sur plus de 260 000 cas d’abandons scolaires (garçons et filles) enregistrés, 1 798 cas concernent les jeunes filles qui ne sont plus sur le banc de l’école suite aux grossesses non désirées, note le dernier rapport du Ministère en charge de l’Education de base (2017/2018). Par ailleurs, entre 2009 et 2012, le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), a relevé plus 4700 cas de grossesses en milieu scolaire.

Les conséquences des grossesses non désirées ne sont plus alors à rappeler : en plus que l’enfant est obligé d’abandonner l’école (en moyenne pour une durée de 2 ans), l’accouchement des adolescentes comporte plusieurs risques. En vue de sensibiliser la lutte contre les grossesses en milieu scolaire, le Ministère de l’Éducation, de la Formation Technique et Professionnelle, en collaboration avec ses partenaires du consortium Cordaid, FNUAP et Care International Burundi, avec le soutien de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Burundi, a lancé dans le cadre du programme Menyumenyeshe, une compétition inter-scolaire sous le thème « Zéro grossesse à l’école ».

« Nta swingi ibura suite »

7 novembre 2019. Le Magazine Jimbere était dans la commune Bisoro (Province Mwaro). La mission : prendre part à la compétition inter-scolaire qui se clôturait au niveau communal. 2 lycées au duel : le Lycée communal Bisoro et le Lycée communal Rorero. A travers des pièces de théâtre, des dessins et des chansons traitant la question de santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents. Tournoi remporté par le Lycée communal Bisoro grâce à une mélodieuse chanson avec un fond intéressant : « Nta swingi ibura suite » (pas de plaisir irresponsable sans conséquence), « Agapfa kaburiwe n’impongo » (un homme averti en vaut deux), etc.

Après la compétition, le conseiller pédagogique à la DPE, Mélance Nkurunziza a profité de l’occasion pour rappeler au public, essentiellement constitué d’élèves, les causes et les conséquences des grossesses (non désirées) en milieu scolaire.

En outre, selon le DCE de Bisoro, le nombre des grossesses non désirées baisse : de 14 sur l’année scolaire 2016-2017, 10 l’année scolaire 2017-2018, à 8 sur l’année soalire 2018-2019.

« 🔴 Ishirahamwe Cordaid rifadikanije n’ubushikiranganji bw’indero, hamwe na UNFPA, babicishije mu mugambi Menyumenyeshe baratanguje isekeza ryo kurwanya ikibazo c’abigeme b’abanyeshure batwara inda . Uburongozi bw’indero bwa komine ya Bisoro iri mu ntara ya Mwaro na bwo bwafashe iya mbere mur’iryo sekeza ryitiriwe « Zéro grossesse à l’école ». »

From Umugambi Menyumenyeshe mu ntara ya Mwaro. Posted by JimbereMagazine on 12/19/2019 (47 items)

Generated by Facebook Photo Fetcher 2
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Curabitur id Aliquam felis consectetur Praesent tristique