Jimbere

Kirundi French English
Basketball

Gygy Ghylain, ce futur docteur promoteur du basketball burundais

Créateur du «For the love of the game», la plateforme en ligne qui traite exclusivement l’actualité du basketball burundais, Gygy Ghylain se bat bec et ongle pour ramener le ballon orange à un autre niveau, bien meilleur. Portrait.

De son vrai nom Ghylain Kamarebo, ce jeune de Mutanga Nord (28 ans), révolutionne considérablement le basketball, surtout au niveau visibilité. Lui qui finalise la faculté de médecine (actuellement dans les derniers stages), à l’Université de Ngozi, un domaine réputé être rigoureux de par les syllabus à avaler et les stages intenses à effectuer, plus d’un se demande où il tire tout ce temps qu’il consacre au basketball, et ce qu’il y rapporte en contrepartie.

Sur ce, Gygy Ghylain éclaircit : «Le basketball coule dans mes veines. C’est ma première passion depuis mon tendre enfance. C’est normal que je consacre mon temps, surtout tout mon temps libre, en ce que j’aime le plus. Je me donne pour que ce jeu soit respecté, et qu’il prenne un autre élan. Par rapport à la médecine, tout est question de priorité. J’ai mon programme bien fait, et chaque chose a son temps.»

Un engagement à saluer

C’est en 2019, alors que le championnat et les Playoffs à l’ACBAB (Association des Clubs de Basketball Amateurs de Bujumbura) prenaient fin, que l’action du «For the Love of the Game» fait du boom. Alors peu connut, le jeune organise le «For the Love of Game MVP Award», une soirée de gala à Martha Hôtel réunissant tous les intervenants au basketball. Il distribue plusieurs trophées, mais le meilleur prix fût celui de rassembler les joueurs, les supporteurs, les arbitres, les dirigeants du championnat de Bujumbura, hors des terrains de jeu, loin des chamailleries des supporteurs, pour débattre sur l’évolution du jeu. « L’idée m’est venu par les observations de ce qui se fait ailleurs dans d’autres pays, et dont nos basketteurs ont amplement besoin, mais je voulais aussi créer un cadre d’échange pour l’évolution du jeu », souligne Gygy Ghylain.

Une soirée plutôt réussit, louée par tous les invités. Il va alors intensifier la promotion du ballon orange, partant de simples posts sur ses comptes, aux vidéos live des matchs, et à participer dans des émissions sportives sur les différentes radios, pour débattre sur le basketball.

Son objectif ultime

Pour Gygy Ghylain, le basketball burundais a été longtemps victime des querelles insignifiantes : «Les mésententes, qui persistent malheureusement, ne tiennent pas en considération les intérêts des acteurs de premier plan, que sont joueurs. Il faut avancer au rythme des autres pays, et éviter de marcher sur place, pour ne pas dire en reculant. »

Ainsi, ses projections sont de donner sa contribution, quel qu’en soit son poids, pour que l’image du basketball burundais change, que les joueurs aient le mérite qu’ils devraient avoir, et ainsi profiter surtout matériellement et financièrement, de leur don et passion.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top