Jimbere

Kirundi French English
Santé

L’Hôpital Militaire de Kamenge et la Police reçoivent un don égyptien d’unités d’hémodialyse

Pour un peu plus de 2,5 millions de Livres égyptiens, soit près de 142.000 $, l’Hôpital Militaire de Kamenge a reçu ce matin un don de l’Egypte composé de quatre appareils d’hémodialyses et quatre centres de traitement d’eau. Le même don a été octroyé à l’Hôpital de la Police Nationale.

L’unité d’hémodialyse offerte est, selon le chargé des soins à l’Hôpital Militaire de Kamenge, d’une importance capitale pour les Burundais en général, et les malades qui souffrent d’insuffisance rénale en particulier. Dr Rémy Ndikumana explique que ce don va alléger les dépenses pour les familles ayant des patients qui se faisaient notamment soigner à l’étranger, jusque-là: « Avec les quatre machines, nous pourrons soigner 16 patients par jour, et ce à bas prix. »

Quant au personnel qualifié, Dr Ndikumana rassure que l’hôpital dispose de médecins en cours de formation sur l’usage des machines, qui seront renforcés par des experts égyptiens: « D’ici début mai prochain, le premier malade sera traité », explique-t-il.

Le ministre égyptien des Affaires Etrangères, Sameh Choukry, s’est félicité d’un don « qui rentre dans le cadre de la bonne coopération entre les deux états, qui tissent, depuis un bon nombre d’années, des relations de partenariat étroites et surtout dans le domaine de la santé et de la culture. »

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top