Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Humeur

Les humeurs : « Connais-toi toi-même ! »

Les tempéraments, qui diffèrent selon les individus, peuvent-ils influencer les comportements ? Quelles en sont les caractéristiques ? Peut-on migrer d’un tempérament à un autre ? Comment gérer ses humeurs ?  Plus d’éclaircissement avec Acher Niyonizigiye, coach en développement personnel.

C’est au philosophe de l’antiquité, Hippocrate, que revient la classification des humains en quatre catégories de base, selon leurs tempéraments, les sanguins, les colériques, les mélancoliques, les flegmatiques (lymphatiques). Mais qu’on ne s’y trompe pas, personne ne possède un tempérament pur. Chaque individu incarne un mélange des quatre types. Cependant, il y en a toujours un qui prédomine dans chaque individu, et les trois autres font aussi partie de notre être à différents degrés, et donc de façon secondaire. Les détails avec le coach.

Les colériques, et les caractéristiques prédominantes

Un colérique est extraverti. Il parle beaucoup, mais de façon plus réfléchie. Dans les dialogues, il déteste les détails. Il a tendance à formuler des questions très réfléchies. C’est quelqu’un qui se concentre sur l’aspect intéressant et significatif des sujets. Il ne manifeste pas facilement de sympathie, et peut se montrer indifférent aux besoins des autres.

Bien souvent, il manifeste sa capacité de leader, et il lui est facile de prendre des décisions pour lui-même et pour les autres. Têtu, il aime dominer et commander. Il est intuitif et rapide dans ses évaluations et ses jugements. Le colérique n’a pas confiance dans les analyses théoriques. Et il veut toujours avoir raison, et grâce à son esprit aiguisé et à son sens pratique, il l’emporte souvent. Grâce à son ego et son estime de soi, il a souvent la victoire dans les disputes, et il est bien des fois moqueur et sarcastique.

Le tempérament sanguin, ses forces et faiblesses

Un sanguin est expansif et exubérant dans ses conversations. Il parle fort et crie souvent. Très comique, il se sent poussé à parler et à être le centre de l’attention. Il tend à la superficialité et à l’exagération. Le sanguin est un mauvais auditeur. Sa capacité d’attention est limitée, et il dispose d’une grande facilité de distraction.

Il a l’habitude de parler avant de penser. Ses décisions sont davantage fondées sur les sentiments du moment, que sur le raisonnement analytique. Il dissimule peu sa colère ou son malaise, car il est extraverti. Ce genre d’individu explose facilement, mais garde rarement rancune. Il est joyeux, bruyant, expressif et d’humeur agréable. Comme les mots ne lui manquent jamais, il est souvent envié par les personnes timides.

Les mélancoliques, et leur monde à eux

Ils sont introvertis. Il est difficile de savoir ce qu’il pense et ce qu’il sent. Il a confiance dans le raisonnement analytique. Son esprit inquisiteur lui donne l’habilité d’évaluer tous les aspects de chaque situation. Il parle après avoir pensé, et réalisé une soigneuse analyse.

Un mélancolique peut manifester différents états d’âme oscillant entre le haut et le bas. Parfois il est renfermé, déprimé et irritable. A d’autres moments, il se montre plein d’entrain, amical et très ouvert.

Il se laisse dominer par les sentiments, ce qui rend souvent difficile la réalisation des ajustements émotionnels nécessaires dans sa vie. C’est un perfectionniste, habile, très sensible. Pour un mélancolique, Il lui est très difficile d’exprimer ses véritables sentiments

Le flegmatique, et ses réactions

Un flegmatique parle avec mesure. Il est calme et réfléchit beaucoup. Il est sec et tranchant dans ses affirmations et même lorsqu’il plaisante. Il se fâche difficilement. Il évite les confrontations. Sa devise est la paix et la tranquillité à n’importe quel prix.

Bien qu’il se montre souvent nerveux, il ressent plus d’émotions qu’il n’en laisse paraître. Il ne rit pas trop fort, et ne pleure pas facilement. Ses expressions faciales sont difficiles à interpréter, car il paraît imperturbable. Il donne l’impression d’être distant et non émotif. Des fois, il reste étranger à ce qui se passe autour de lui, et ne fournit pas d’information très facilement.

Il possède un esprit bien structuré et penche vers l’analyse et la déduction. La stabilité lui rend digne de confiance. Son sens de l’humour assez froid plaît à certains, mais peut se révéler désagréable pour le conjoint. Il est considéré comme digne de confiance et agréable, à moins que sa manière d’être calme et méthodique n’irrite ceux qui ont un tempérament plus vif.

En somme, chacun des quatre tempéraments qu’on vient de passer en revue a des points positifs et négatifs. Il est plus qu’intéressant de connaître le tempérament de ceux qui nous entourent pour pouvoir interagir avec eux d’une manière plus juste, constructive et équitable.

 Et vous qui nous lisez, quel est votre tempérament ?

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
adipiscing consequat. Curabitur tristique risus amet, neque.