Un peu loin du chef-lieu de la province Makamba, bien loin  de Bujumbura la capitale, sur la Colline Mubondo, nichée entre les montagnes des communes Vugizo et Mabanda, Ildegonde Ndayisenga a débroussaillé une ruelle jusqu’à en faire un chemin en terre praticable.  Rencontre

C’est un mercredi ordinaire que  l’équipe de Jimbere est allée à la rencontre de cette femme exceptionnelle. Sur place, une  dizaine de femmes sont là pour témoigner, complimenter, soutenir leur pair que les gens de Bujumbura sont venus voir. Ambiance festive.

Sur sa colline, Ildegonde Ndayisenga est  une vraie star. À 35 ans, cette mère de 5 enfants  est tout sauf une personne qui ne prend pas d’initiatives. 10 ans plus tôt, alors âgée  seulement de 25 ans, elle a eu marre de voir ses habits trempés, salis par la rosée. Pour cause,  l’étroitesse du chemin serpenté qu’elle empruntait presque quotidiennement.

Une idée frôla alors  son esprit. Elle n’en restera pas longtemps une. «J’ai décidé de dégager ce passage.»  Sitôt pensé, sitôt fait. Sans  trop tarder, Ildegonde commença à défricher le passage. « Certains de mes voisins ont cru  que j’avais perdu la boule en me voyant s’attaquer à cette brousse. D’autres ont pensé  que j’avais une promesse d’un financement», rigole -t-elle.  

Reconnaissance

« Nta mu nya bujumbura yoca  ngaha » –  Un bujumburois ne peut passer par ici- Une remarque  taquine qu’Ildegonde lançait au passage à d’autres femmes pour les  aligner à son initiative.

Très vite, le voisinage adhéra. Une cinquantaine de femme se joignirent à elle.  Désormais de ku   Ngoro (lieu où se tiennent toutes les réunions de la colline) vers la jonction Mabanda- Vugizo, vélos, motos et véhicules  empruntent aisément ce passage.

Jonas Nizigama, l’un des rares hommes  qui s’est joint à cette détermination féminine se rappelle des ragots  qu’il a bravés. « Mes pairs  ne comprenaient pas mon soutien  à cet effort féminin. Beaucoup m’ont traité de coureur de jupons.»  «Ridicule», tranche  Ildegonde.  Avant de faire savoir que  les mêmes personnes qui ont décrié au départ  son initiative sont les mêmes à utiliser actuellement ce chemin.

Les règles du Forum Jimbere

Le contenu des commentaires et des posts ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur au Burundi. Sont notamment illicites les propos injurieux, racistes, antisémites, appelant à des divisions ethniques, régionales ou à la haine, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une tierce personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, images) sans mentionner la source.
L’Équipe Web de Jimbere se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout post hors-sujet, répété ou promotionnel. Pour la commodité de lecture du Forum, il est interdit de poster un commentaire rédigé en lettres capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

massa justo dolor ultricies accumsan eget tristique consequat. Sed libero.