Jimbere

Kirundi French English
Finances

[Infographie] Budget prévisionnel 2020/2021 : où va l’argent de l’État ?

Le budget du Burundi pour l’exercice 2020/2021 vient d’être adopté à l’unanimité par l’Assemblée nationale : avec un déficit budgétaire prévisionnel de 153,2 milliards de BIF, les dépenses de l’État sont supérieures de 10,8 % aux recettes …

Également caractérisée par une reprise modérée de l’activité économique (croissance estimée à 4,3%), par rapport à l’année 2019/2020, l’année 2020/2021 permettra de mobiliser des recettes additionnelles estimées autour de 95,7 milliards de Fbu (de 1327,08 milliards de Fbu à 1422,81 milliards de Fbu, soit un accroissement de 7,21%).

Avec des dépenses additionnelles de l’Etat estimées à 59,6 milliards de Fbu (de 1516,4 milliards en 2019/2020 à 1576,03 milliards en 2020/2021, soit une hausse de 3,9%), le déficit budgétaire est en baisse : de 189,3 milliards de Fbu (3,02% du PIB) en 2019/2020 à 153,2 milliards de Fbu (2,17% du PIB) en 2020/2021. Et de même que lors des exercices antérieurs, il s’agit d’un budget de consommation : les dépenses courantes s’élèvent à 946,5 milliards de Fbu, constituées pour près de la moitié des charges salariales (465,4 milliards de Fbu).

Par ailleurs, cette politique de maîtrise du déficit budgétaire permettra de diminuer le niveau de la dette intérieure : le financement intérieur net du déficit passe de 175,0 milliards de Fbu (2,7% du PIB) en 2019/2020 à 138,9 milliards de Fbu (1,97% du PIB) en 2020/2021.

Une politique budgétaire de priorisation et de prudence

Invité à l’hémicycle ce mardi 21 avril 2020, le ministre des Finances, Dr Domitien Ndihokubwayo, dans son exposé des motifs du projet de loi des Finances, a tenu à souligner que pour l’exercice budgétaire 2020/2021, la politique de priorisation et de prudence dans l’exécution du budget de l’Etat sera maintenue, ceci dans l’objectif de contrôler et gérer toute activité ou évènement engageant les dépenses publiques.

Ainsi, afin d’impulser l’activité économique, les ressources seront donc orientées essentiellement dans les secteurs prioritaires du gouvernement tels que retenus dans le Plan national de développement (2018-2027). Il s’agit des secteurs porteurs de la croissance économique (Agriculture avec 107,5 milliards de Fbu, Energie et mines 126,8 milliards de Fbu, Transports 64,3 milliards, …), secteurs de la sécurité (83,8 milliards de Fbu) et de la défense (129,2 milliards de Fbu), secteurs sociaux (Education 321,7 milliards de Fbu et Santé 223,8 milliards), …

Par ailleurs, le projet de budget 2020/2021 présente les grandes priorités de l’Etat. On peut citer par exemple l’appui aux Projets de développement des coopératives collinaires (87,8 milliards de Fbu), la poursuite de la Politique de financement basée sur la performance dans le domaine de la santé (26 milliards de Fbu), la participation de l’Etat dans la banque agricole et la banque des femmes (3 milliards de Fbu), la Politique du développement local pour l’emploi (31,4 milliards de Fbu), …

Dans le cadre du projet « Tuyage » financé par l’USAID, le Magazine Jimbere s’associe avec Search For Common Ground au Burundi (partenaire de mise en œuvre du projet) dans la production d’une série d’articles économiques.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
sed vel, Donec neque. venenatis venenatis, massa et, dapibus dictum Donec