Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Education

Jeunes filles, plutôt à l’école qu’à la maternité !

Dans le cadre du programme Menyumenyeshe, vers la fin cette année, Cordaid a organisé la campagne de sensibilisation et d’orientation à l’égard des jeunes, et particulièrement les filles. Le thème : « La place de la fille n’est pas à la maternité mais à l’école. » …

Le 12 novembre 2020, c’était le tour de la province Karusi. La campagne s’est tenue précisément dans les enceintes de l’Institut Technique Agricole du Burundi (ITABU) où les administratifs, éducateurs, représentants des élèves venus des sept communes de la province, … avaient été invités. La campagne a été marquée par des chansons et pièces théâtrales préparées par les jeunes élèves formés dans le cadre du programme. Le message : les causes et les conséquences des grossesses en milieu scolaire.

Le chemin à parcourir reste long …

Comme l’a indiqué Benjamin Nduwumuremyi, chargé du suivi-évaluation de Menyumenyeshe au sein de Cordaid, 4687 filles ont abandonné l’école suite aux grossesses de 2009 à 2012. Et pour l’année scolaire 2018-2019, 1.268 filles encore sur le banc de l’école fondamentale et post-Fondamentale étaient tombées enceintes selon l’enquête mênée par le Ministère de l’Education dans ses attributions. « Au vu des chiffres, la situation des grossesses chez les jeunes filles est très déplorable, d’où un appel vibrant à l’autorité administrative, aux parents, et aux jeunes eux-mêmes, de tout faire pour relever le défi. »

Même s’il y a encore à faire, il est fort remarquable que le programme de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive a été, pour ces 5 ans, d’une grande importance chez les jeunes bénéficiaires. Cordaid est très soucieux de contribuer à l’éradication des grossesses pour les filles encore au banc de l’école.

L’espoir est permis …

La journée a été aussi une occasion pour Pascal Ndayishimiye, Directeur de l’école fondamentale de Masabo, de vanter le programme pour sa grande contribution : « Menyumenyeshe a permis aux filles qui, autrefois, ne pouvaient pas résister aux tentations, de pouvoir s’abstenir et continuer jusqu’au bout de leurs études. Grâce au programme, la réussite au concours national est très satisfaisante. » Pascal n’a pas manqué de signaler aussi les avantages du programme de formation liés à l’AGE (Approche globale de l’école) grâce à laquelle ils ont appris des techniques de gestion inclusive et efficace des écoles. Grâce à l’approche, à l’école fondamentale, « les latrines sont aujourd’hui bien aménagées, et avec une séparation entre les filles et les garçons. Et avec nos propres moyens, nous avons construit des terrains de jeux et alimenté l’école en eau potable. »

Signalons que pour 64 écoles des 8 provinces, bénéficiaires de la formation sur l’Approche Globale de l’Ecole, 8 sont de la province Karusi. Ces dernières ont même reçu du matériel didactique et 12 134 élèves de cette province ont déjà suivi les leçons du module le Monde commence avec Moi, module sur l’Education sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes au niveau école.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
venenatis risus. ipsum Donec commodo id vel, dolor