Lors des 43èmes Olympiades d’échecs joués du 23 septembre au 5 octobre 2018 à Batumi en Géorgie, les Burundais ont marqué leur présence. Bien qu’arrivé tardivement, ils ont pu décrocher 2 victoires et 3 nuls sur les 9 matchs joués, leur permettant de se retrouver à la 172 ème place devant la RDC, quittant ainsi la 178 ème place

Les 8 joueurs d’échecs (5 hommes et 3 dames) ont atterri dans la ville portuaire géorgienne vers minuit du 24 septembre dernier, bien tard pour le début du tournoi. Jouant dans le système suisse qui consiste à faire opposer les équipes selon leur performance, le Burundi est alors dans le même groupe que la RDC, la Jordanie, les Iles Maldives, les Seychelles, San Marino, la Gambie, la Sierra Léone, Nauru, et la Libye.

A leur première rencontre, les hommes burundais sont en confrontation avec la RDC. Wilfried Ntamatungiro, le champion en titre et ses alliés (Déo Ntagasigumwami, Muheto Dieudonné, Cibutso Fleury et Ntibasame Patrick) vont gagner la partie à 3−1, et vont regagner contre les îles Seychelles lors de la 6ème ronde.

Les dames rentreront sans victoire.

Lors d’un match impliquant Wilfried Ntamatungiro

De quoi reconnaître que le niveau des Burundais est encore très bas jeux au jeu d’échecs, selon  Wilfried Ntamatungiro: « Ce jeu devrait être inculqué aux enfants dès leur jeune âge. » Son rêve: « Voir le Burundi faire comme ces nations dont les enfants apprennent le jeu d’échecs à l’école comme une discipline similaire aux mathématiques ou à la physique ». Ce qui en ferait « un sport national comme le football. Nous devrons adopter ce système pour espérer franchir un autre cap ».

En attendant cette révolution, les clubs des jeux d’échecs continuent leurs activités tous les vendredis et samedis à l’Institut Français de Bujumbura, à Gitega dans les locaux de l’American Corner, ou encore à l’Université de Ngozi.

Les règles du Forum Jimbere

Le contenu des commentaires et des posts ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur au Burundi. Sont notamment illicites les propos injurieux, racistes, antisémites, appelant à des divisions ethniques, régionales ou à la haine, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une tierce personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, images) sans mentionner la source.
L’Équipe Web de Jimbere se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout post hors-sujet, répété ou promotionnel. Pour la commodité de lecture du Forum, il est interdit de poster un commentaire rédigé en lettres capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ipsum felis quis commodo elit. Lorem vulputate, elementum elit.