Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Actualité

Journée mondiale de la population : 3 points à retenir du discours de la Première Dame

Le 11 juillet de chaque année, le monde célèbre la journée dédiée à la population. Au Burundi, cette journée a été célébrée ce 17 juillet à Kiganda dans la province Muramvya. Dans son discours, la Première Dame, Angélique Ndayubaha, a mis l’accent sur la fragilité de l’accessibilité des droits sexuels et reproductifs des Burundaises face à la crise sanitaire de Covid-19.

Une démographie galopante

« En 2008, la population burundaise était estimée à 8 millions, et si rien n’est fait, en 10 ans, le Burundi pourrait atteindre jusqu’à 16 millions d’habitants », a rappelé la Première Dame. Une situation qui pourrait être expliquée par la faible utilisation des moyens de la contraception, évaluée à 35,5% en 2019. Ce qui entrave le souhait du gouvernement à réduire le taux de fécondité à 3 enfants pour chaque femme, d’ici 2025.

La baisse de la demande des services de planning familial

Avec la pandémie de COVID19, la demande des services de planning familial diminue dans les structures sanitaires : les femmes ont peur d’y attraper le nouveau coronavirus.
Angélique Ndayubaha a profité de cette occasion pour les rassurer et rappeler à la population à participer massivement à la campagne de dépistage massif « Ndakira, sinandura kandi sinanduza ». Un point renforcé par Richmond Tiemoko, le représentant du FNUAP au Burundi en indiquant que cette Journée est l’occasion d’attirer l’attention sur les vulnérabilités et les besoins des femmes avec la crise sanitaire.

La lutte contre les grossesses non désirées

La première dame a aussi insisté sur les grossesses non désirées comme un des facteurs de hausse de la démographie, et un indicateur révélateur du non-respect des droits de la jeune fille car elles entrainent des graves conséquences sur leur vie comme les mariages précoces, les avortements, la stérilité allant jusqu’à l’apparition des fistules.

Angélique Ndayubaha n’a pas manqué de remercier tous les acteurs engagés dans la stabilisation de l’accroissement en particulier le FNUAP, et de rappeler à toute femme l’importance des consultations prénatales et l’accompagnement des conjoints afin de garantir la santé et le bien être des femmes et des enfants.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
consectetur ante. ut mattis justo Lorem leo elementum velit, elit.