Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
FrenchEnglish
Kirundi
Actualité

Les règles : l’indécence d’en parler …

« Comment? Mais pourquoi tu me demandes ça? », demande apeurée une petite fille accostée à Rumonge à la sortie de la classe. « N’aies pas peur, je voudrais juste qu’on parle un peu de ce truc de filles », tentons-nous, en vain, de la rassurer.
Tout en scrutant les alentours, elle répond à quelques questions, « J’ai 11 ans », « Mes premières règles ? C’était l’année dernière », regarde à gauche, à droite, … L’avait-on préparée avant l’apparition de ces « choses »? « Non… Il faut que j’y aille… », dit- elle avant de se sauver.

Plus haut dans la rue, deux jeunes adolescentes, voiles sur la tête, vont à l’étude en discutant gaiement. Celles-là, plus détendues, nous apprendront qu’elles ont eu leurs règles à 14 ans. « Ce jour-là, ma mère m’a dit que j’étais devenue une femme, et qu’il fallait désormais que je me méfie des garçons car ils pouvaient m’engrosser», confie Safia, 16 ans.
Et pour le cycle? « Quel cycle? », demande-t-elle. On lui répond, l’ovulation, la période entourant les règles, la… Elle nous interrompt : « Je sais juste que chaque mois, ça s’écoule, pendant 4 jours, c’est tout ».

Son amie Amina semble en savoir un peu plus : « On a appris ça en biologie. Tous les 28 jours ça revient, puis il y a l’ovulation le 14 ème jour … C’est ça, non ? » Elles sourient pudiquement, puis continuent leur bonhomme de chemin.

On en parle entre copines

Heureusement qu’il y a les copines de classe, de quartier, pour toutes ces questions en rapport avec la vie reproductive. De Buyenzi à Kirundo, toutes les adolescentes rencontrées avouent ne parler de menstruations qu’avec les copines.  » Parler de menstruations à sa jeune fille, reviendrait à l’inciter à… vous voyez ce que je veux dire « , explique une jeune maman rencontrée à Rutovu, en province Bururi.

Angélique H., 17 ans, aimerait justement connaître son cycle pour éviter une grossesse. Elle confie qu’elle a un copain depuis un an, mais étant donné qu’elle ne comprend pas ce « système « de 14 jours, 2 jours d’ovulation, … elle ne s’en sort pas. « Comment on fait, avec mon copain? », s’inquiète-t-elle.

1 commentaire

1 commentaire

  1. stany

    12 octobre 2016 at 14 h 15 min

    pourquoi alors les filles ont peur des choses qui leur arrivent???????? il faut une formation en la matière pour les enlever leur timidité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Sed odio dolor vulputate, venenatis elit. massa