Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Economie

Lutte contre la fraude : plus de 440 millions recouvrés par l’OBR en 4 mois

Dans un point de presse animé ce mardi 2 juin, Audace Niyonzima, Commissaire général de l’Office burundais des recettes, a fait savoir que la lutte contre la fraude et la contrebande a connu une nette amélioration en ce début de l’année …

« Conformément à sa principale mission de collecte des recettes, les différentes actions menées par l’OBR dans le cadre de la lutte contre la fraude et la contrebande, ont permis de recouvrer un montant de 440.810.604 Fbu pour 777 dossiers traités en ce sens, de janvier à avril 2020 ». A tenu à préciser le Commissaire général de l’OBR.

Les produits interceptés étant essentiellement constitués de pagnes, téléphones, jus, vins et liqueurs, motos saisis pour usage de faux, fausses déclarations, minoration de la qualité et quantité à l’importation, détournements de transit d’un montant équivalent à plus de 256 millions Fbu, … selon toujours Niyonzima, ils proviennent principalement de la Tanzanie, la RDC et les Emirats Arabes Unies (Dubaï).

Différents mécanismes en place pour décourager les fraudeurs

« Afin d’encourager la dénonciation, la loi prévoit l’octroi d’une prime d’un dixième du montant recouvré au dénonciateur et l’OBR est tenu de garder secret son identité pour sa sécurité. Chose qui a permis de hausser le montant recouvré durant ces 4 premiers mois de 2020 supérieur à celui du premier semestre de 2019. Et dans l’optique d’endiguer le fléau de la fraude et la contrebande des mesures radicales ont été entreprises comme le cumul de peines pour punir les coupables là où la loi prévoyait le choix d’une seule peine entre l’emprisonnement et la levée d’amende », a poursuivi le Commissaire général, avant de mettre également en garde les agents de l’OBR qui se rendent coupables de complicité de fraude : « Le contrôle se renforce aussi à l’interne. De janvier à avril, 5 agents sont déjà derrière les verrous. »

Par ailleurs, Niyonzima s’est également exprimé sur la fraude fiscale : « Sur la même période, un montant de près 2,4 millions de Fbu d’impôts et taxes a été recouvré sur 18 dossiers déjà clôturés. »

Un point de presse clôturé par les questions des journalistes, parmi lesquelles l’impact du nouveau coronavirus sur les recettes au Burundi. « Les effets ne sont pas alarmants d’autant plus que les prévisions en recettes au cours de la période de janvier à avril 2020 ont été plutôt dépassées », a tranquillisé le Commissaire général.

Dans le cadre du projet « Tuyage » financé par l’USAID, le Magazine Jimbere s’associe avec Search For Common Ground au Burundi (partenaire de mise en œuvre du projet) dans la production d’une série d’articles économiques.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
risus leo. elementum fringilla efficitur. risus. Nullam dictum nec dapibus pulvinar