Jimbere

Kirundi French English
Publi-Reportage

La malnutrition réduite à Rumonge et Nyanza-lac grâce au projet «TUBAKUZE »

Christian Aid, en partenariat avec Province de l’Eglise Anglicane du Burundi, GLID et RCBIF-Burundi, a organisé, ce jeudi 04 février 2021, au restaurant-bar la Détente, un atelier de clôture du projet  »Action communautaire intégrée en matière de nutrition au cours de 1000 premiers jours « Tubakuze » effectué, dans les communes de Rumonge et Nyanza-Lac »

Exécuté pendant 3 ans depuis 2017, le projet  »Tubakuze » est intervenu sur 23 localités de la commune Rumonge et 15 de Nyanza-Lac. Ce projet visait principalement l’amélioration de l’état nutritionnel des enfants de moins de 5 ans, des femmes enceintes et allaitantes et des personnes vivant avec le VIH Sida. Le projet « Tubakuze » était financé par Ellis-Hadwin Legacy.

Le projet a ainsi contribué au renforcement des capacités économiques des femmes afin de promouvoir leur autonomisation financière et leur pouvoir de décision sur la nutrition ainsi que la réduction de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans.

Quid des réalisations du projet

L’approche empruntée par les opérateurs de ce projet était celle de s’appuyer sur un réseau de femmes volontaires appelées « maman lumières » et un réseau d’agents de changement identifiées sur les collines afin d’être les relais communautaires pour vulgariser le projet dans leurs entourages. Ainsi, 74 mamans lumières et 319 agents de changements ont encadré 3831 femmes enceintes et allaitantes.

34.159 enfants ont participé au dépistage de masse effectuée par les agents de changements du projet. 630 qui présentaient la malnutrition modérée ont été réhabilités grâce aux FARN et visites à domiciles. 117 ayant la malnutrition aigüe sévère ont été référés aux structures de soins.

A Rumonge, le taux de malnutrition sévère est passé de 0,5 % au début du projet à 0,2% alors qu’à Nyanza-Lac, il a chuté de 1,4 % à 0,4 %. Par ailleurs, 37 Champs Ecoles Paysans qui regroupent 2.493 membres ont été mis en place.

Un total de 3.105 ménages de 37 collines a désormais accès à une alimentation équilibrée grâce aux jardins potagers. En cette période de covid-19, 3.008 ménages ont installé un dispositif de lavage grâce aux sensibilisations du projet.

Des conditions de vie améliorées

En outre, le projet ne s’est pas limité sur l’apport sur l’aspect nutritionnel, il a aussi contribué à améliorer la condition économique de la femme. C’est ainsi que 3.831 femmes enceintes et allaitantes ont amélioré leurs conditions financières à travers 139 groupements d’épargne et de crédits appelés Village Saving and Loans Association (VSLA).

Spès Ndayikengurukiye, bénéficiaire et habitant la commune de Rumonge a partagé son témoigné au cours de cet atelier. Elle affirme que le projet « Tubakuze » lui a appris surtout l’importance de conserver la production agricole et à changer ses habitudes alimentaires : « Avant comme pas mal d’autres ménages de Rumonge, le repas quotidien n’était composé que par du poisson et de la pâte de manioc, maintenant on a changé d’habitudes alimentaires et grâce à nos jardins potagers on arrive à inclure aussi de légumes dans notre repas quotidien sans oublier les fruits. On a tant appris qu’on ne doute pas qu’après ce projet son impact soit durable.»

En dehors de l’amélioration des connaissances, attitudes, et pratiques alimentaires, Christian Aid et ses partenaires notent le changement social suscité par ce projet : plus de cohésion et d’entraide mutuelle chez les femmes et l’amélioration de l’estime de soi et des capacités de leadership chez elles. C’est ainsi que 54 femmes ont été élues leaders communautaires dont 4 sont des chefs collinaires. Tubakuze ne pouvait rêver mieux

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
suscipit Donec felis ut mattis odio ut non ut ut