Motif de la mesure, selon Dr Gaspard Banyankimbona, ministre de l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique (MESRS) : accompagner les institutions d’enseignement supérieur dans l’amélioration de la qualité de leurs prestations.

Le processus était en cours depuis juillet dernier. Précisément avec le début des travaux d’une équipe d’experts provenant des institutions d’enseignement supérieur publiques et privées et de la Commission Nationale de l’Enseignement Supérieur, sous la houlette du MESRS. L’évaluation des établissements académiques s’est faite « sur base d’un outil simplifié mais suffisamment complet pour une prise de décisions éclairées. »

Au cours d’un point de presse tenu ce lundi 14 janvier, le ministre Gaspard Banyankimbona a tenu à préciser que «dans cette évaluation qui se veut annuelle, tous les universités et instituts avec score en dessous de 40% ont été interdits d’enrôler de nouveaux étudiants pour l’année académique 2018/2019. »

Au total, 9 universités et instituts sont frappés par cette décision : l’Université Ntare Rugamba, l’Institut Supérieur d’Enseignement Technique de Rumonge, l’Ecole Supérieur des Sciences de la Santé de Kinindo, l’Université de la Paix et de la Réconciliation, l’Institut International Libre d’Afrique, l’Université des Collines, l’Institut Supérieur de Gestion et de l’Informatique, l’Institut Supérieur de Management ainsi que l’Institut Africain de Gestion des Risques Economiques et de Développement International.

Sur la question de savoir la raison pour laquelle cette évaluation n’a porté que sur certains établissements académiques, le ministre a indiqué qu’«elle concerne les institutions ayant déjà sorti au moins une promotion. » Pour les universités et instituts souhaitant la levée de ces sanctions, « ils devront produire un rapport trimestriel d’autoévaluation conformément à l’outil d’évaluation de la Commission Nationale de l’Enseignement Supérieur et le lui soumettre pour analyse. »

Signalons également que le MESRS a décidé pour «non-respect des termes du contrat signé» le retrait de l’autorisation d’ouverture de deux instituts: l’Institut Africain de Gestion des Risques Économiques et de Développement International et l’Institut Supérieur de Contrôle et de Gestion.

Les règles du Forum Jimbere

Le contenu des commentaires et des posts ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur au Burundi. Sont notamment illicites les propos injurieux, racistes, antisémites, appelant à des divisions ethniques, régionales ou à la haine, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une tierce personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, images) sans mentionner la source.
L’Équipe Web de Jimbere se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout post hors-sujet, répété ou promotionnel. Pour la commodité de lecture du Forum, il est interdit de poster un commentaire rédigé en lettres capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut libero Aliquam ultricies elit. quis, ut Praesent leo