Un mois après la rentrée scolaire, plus de 2 millions d’enfants burundais sont à l’école fondamentale et plus de 350.000 au post-fondamental. Si ces chiffres traduisent l’enthousiasme qu’ont les écoliers et les élèves à retrouver le tableau noir, les parents étant heureux de savoir leurs enfants occupés, il n’en reste pas moins que le risque est grand de voir les abandons scolaires se multiplier.
Dans un communiqué de presse publié le 10 septembre dernier, jour de la rentrée pour l’année scolaire 2017-2018, la Fédération Nationale des Associations Engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi (Fenadeb) s’alarmait du niveau élevé des cas d’abandons scolaires et de grossesses non-désirées en milieu scolaire.
Ainsi, ils ont été 171.652 jeunes à abandonner l’école selon les directions provinciales de l’enseignement (DPE) pour l’année scolaire 2017-2018, contre 218.345 cas une année auparavant. Quant aux grossesses non-désirées, elles étaient respectivement 1.421 et 1.690. Et selon les rapports des DPE, « la cause principale de ces abandons scolaires est la pauvreté qui frappe les familles dont sont issus ces enfants », les cas les plus nombreux étant enregistrés dans les provinces frontalières avec les pays limitrophes, la RDC, le Rwanda et la Tanzanie. Kirundo (17.467), Ngozi (16.208), Kayanza (13.865), Muyinga (13.663), Karuzi (12.212), Ruyigi (10.838), Rutana (10.415) et Makamba (10.289) sont en tête.

C’est pour attirer de nouveau l’attention des écoliers, de leurs formateurs, leurs parents, les communautés et même des pouvoirs publics sur ce phénomène d’abandons scolaires que le Magazine Jimbere, grâce au soutien de l’UNICEF, publie ce numéro spécial sur la campagne « Back to School ».
Oui, c’est bien de se féliciter que la rentrée scolaire est là. Encore faut-il que les élèves restent dans les salles de classe sur les prochains neuf mois. C’est le défi de toute une nation.

> Youpi !!! C’est la rentrée…

> La violence en milieu scolaire : la croix des élèves burundais

> Abandons scolaires : des chiffres qui devraient nous interpeller

> Que faut-il faire pour garder nos élèves à l’école ?

> Violences à l’école : les enfants-journalistes expliquent

Ce dossier est publié grâce au soutien de l’UNICEF accordé au Magazine Jimbere dans le cadre de la réalisation et de la distribution d’un numéro spécial sur la campagne Back to school dans 4.000 écoles fondamentales du pays.

Les règles du Forum Jimbere

Le contenu des commentaires et des posts ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur au Burundi. Sont notamment illicites les propos injurieux, racistes, antisémites, appelant à des divisions ethniques, régionales ou à la haine, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une tierce personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, images) sans mentionner la source.
L’Équipe Web de Jimbere se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout post hors-sujet, répété ou promotionnel. Pour la commodité de lecture du Forum, il est interdit de poster un commentaire rédigé en lettres capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Curabitur vulputate, dapibus ut non Donec elit. tempus