Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
KirundiFrenchEnglish
Musique

Runtown Deejays : une « Explosive Night » digne de ce nom

©Jimbere ǀ Un public enflammé lors de la seconde édition de "Explosive Night"

Et ce n’était que la deuxième édition. Lancé l’année dernière, la mission du collectif Runtown Deejays: « Conquérir la place qui lui est dû dans l’industrie musicale ». Au bout de la longue soirée de ce 14 au 15 septembre, Dj Patman, l’un des 7 Djs du groupe, a glissé : « La première édition, c’était pour nous annoncer. Celle-ci, le pari était de convaincre. Et je crois bien que nous avons réussi » …

« Je connais ces Djs. Ils animent différents night clubs du coin. Ils sont tous capables. Avec leur collaboration, j’attends me régaler comme jamais »,  espérait Audrey, la vingtaine, bien à l’heure. « Explosive Night, Second Edition », avait-on surnommé l’évènement qui devrait débuter à 18h, pour se clôturer au petit matin. A 19h, toutes les tables étaient déjà occupées, pleines de bacs de bières.

L’attente d’Audrey était donc partagée par cette foule, toute à son trente-un. En attendant la montée sur scène des princes de la soirée,  « Ingo Live Band » aura régalé. Lentement, les petits groupes éparpillés sur la place commençaient à bouger. D’une table à l’autre, la bonne ambiance se propageait. Un groupe en feu venait réchauffer un autre toujours froid. Et, inconsciemment, tout le public s’est retrouvé emporté.  « La sonorisation de cet évènement dénote une bonne préparation au sein du collectif », tenta de justifier le mood Hypax, un jeune de Nyakabiga.

Performance de Dj Patman

Le show des Runtown Deejays

Après une heure de réchauffement du public par Kolly Da Magic et sa bande, Dj Patman a été le premier à manier les platines. Après avoir contourné les pays l’EAC et avec tous ses styles, il a fait un saut en Europe, puis dans les caraïbes avant d’atterrir au Burundi. Et les autres membres du collectif vont suivre pour enflammer les fans : de l’afro-beat, en passant par le reggae et le reggaeton, jusqu’aux hits du R&B, ils ont assuré. « Les gars viennent de convaincre. Les organisateurs de grands évènements n’auront plus raison de devoir chercher de Djs à l’étranger. Ils sont capables. Ils ont juste besoin de la confiance. Le talent et l’expérience, ils les ont », reconnaîtra Shaka Darcy, bien en sueur au milieu de cette longue nuit.

De gauche à droite: Dj Patman, Dj Philbyte et Dj Bee

Après le pari réussi, des promesses pour l’avenir

« C’est au-delà de ce que nous pouvions espérer. Tous les tickets prévus ont été vendus. Nos fans ont témoigné de l’estime qu’il nous porte. Le défi etait de leur prouver que nous méritons notre place. Si nous avons pu retenir toute la place pleine jusqu’au petit matin, le défi a été relevé », s’est félicité Dj Patman, au petit matin. Et par modestie, les jeunes ne se sont pas approprié la réussite : « En outre, la soirée a été une réussite grâce aux sponsors. Si la première édition n’a pas connu autant de succès, c’est parce qu’elle aura été organisée avec nos maigres moyens », ajoutera Dj Phylbite, du collectif également.

Toutefois, les Runtows Deejays auront remarqué une lacune : « Nous ne nous attendions pas à autant de monde. Du coup, quand la soirée battait son plein, notre sonorisation a été dépassé », a reconnu Dj Patman, avant de promettre plus de préparation pour la prochaine édition.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
quis, dolor. sed Sed Aliquam mattis pulvinar porta. libero elit. odio ut