Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
Kirundi French English
Enfance

Oui, le stress est une réalité chez les enfants

Beaucoup de personnes ignorent que les enfants peuvent aussi stresser autant que les adultes, et qu’il est important de savoir le détecter. Pour en savoir plus, entretien avec Alexis Ndayizigiye, psychopédagogue à la Clinique d’éducation et de la psychothérapie « Turere Hamwe ».

Comment et pourquoi les enfants stressent-ils ?

Le stress chez l’enfant est un point fort et une réalité dès la naissance, surtout pour la petite enfance parce qu’à ce stade les enfants n’ont pas de capacité émotionnelle forte qui leur permet de réguler leurs émotions. Un petit enfant de moins de 3 mois ne peut pas exprimer une demande, et tente de se faire entendre par des réflexes qui sont incontrôlables comme de petits coups de pied, un regard, des gémissements ou des sanglots.

Et si l’adulte n’arrive pas à répondre favorablement à sa demande, l’enfant dans son incapacité éprouvera déjà du stress. Son système de traitement des informations stressantes est encore au stade embryonnaire, et son répertoire de stratégies de gestion du stress n’est pas riche, contrairement à l’adulte qui a déjà vécu un tas de situations difficiles.  

C’est au stade de 3 mois à 24 mois que l’enfant atteint petit à petit la maturation de son système nerveux. L’enfant reconnait son milieu et ses proches et peut facilement exprimer sa demande. Ceci lui permet de réduire le stress. Mais à l’âge de 2 à 6 ans, quand l’enfant commence à se socialiser avec les relations familiales et l’entourage, le comportement de ses parents prend une place importante dans sa perception des choses.

Par exemple, si un des parents adopte une attitude non tolérée par la société ou ne correspond pas à l’idéal qu’il s’est fait dans sa tête, le petit se culpabilise et se sent stressé en permanence. La nouveauté aussi, comme une nouvelle école ou un déménagement, peut aussi générer du stress si les compétences de gestion émotionnelle du parent ou de l’éducateur sont faibles. Dans de tel cas, les parents doivent discuter pour préparer l’enfant à l’avance afin lui éviter de brusques changements.

Comment repérer les signaux de stress chez l’enfant ?

Les enfants manifestent beaucoup de signes physiques et comportementaux. Par exemple, un enfant peut ressentir des maux de ventre ou de dos, de la nausée ou des vomissements, une inappétence alors qu’il n’est pas du tout malade. C’est ce qui trouble la plupart des parents. L’enfant peut manifester une insomnie non justifiée. Ça varie d’un enfant à l’autre. Un enfant stressé peut aussi développer des troubles d’apprentissage parce qu’il n’arrive pas à se concentrer.

Certains signes comportementaux peuvent aussi prévenir comme une brutalité inexpliquée, des pleurs et des caprices incessants, et ceux-ci peuvent persister jusqu’à l’adolescence.

Quelle attitude devrait prendre un parent face au stress de son enfant ?

Le plus important, c’est de savoir le prévenir que de le gérer parce que l’enfant pense qu’une demande correspond à une réponse. L’exemple, c’est un enfant qui demande un couteau ou un autre objet dangereux, l’éducateur doit éviter de faire un refus catégorique et peut lui proposer un autre objet ou une autre activité plus intéressante que celle sollicitée par l’enfant. Si non, si l’enfant est déjà stressé, il faut qu’il ait des moments de détente et pour ça l’enveloppe narrative est importance c’est-à-dire chanter, danser, jouer ou le câliner.

Mais le plus important de tous, c’est le dialogue entre l’enfant et son éducateur, peu importe l’âge de l’enfant. L’écouter, le laisser s’exprimer et le répondre. D’ailleurs, c’est la base même dans la gestion émotionnelle de l’enfant.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
adipiscing Nullam non id, dolor ut nec vulputate,