Jimbere

FAITES VOS PUBLICATIONS ICI
KirundiFrenchEnglish
Le Buzz du moment

La Team Tetero en coulisses tel le « Professeur » de la Casa de Papel

Certainement que les milliers de jeunes lecteurs du magazine Jimbere sont également fans de la célèbre série télévisée espagnole. Alors comparer les deux cerveaux, n’est-il pas intéressant ? Tous les deux entretiennent avec le public une relation à demi-teinte. Plongée. 

La Casa de Papel est loin d’être terminée. Cette fois, les fans de Tokyo ont le plaisir de suivre la suite de la série – la saison 4 – depuis Bujumbura. Ne trouvez-vous pas de ressemblance entre l’engouement suscité auprès du public, d’un côté, avec le braquage de la Fabrique Nationale de la Monnaie et du Timbre, et de l’autre, par le sacre de l’heureuse gagnante lors de la Primusic. Aussi, est-ce un hasard que les noms des protagonistes de deux histoires, Tokyo et Tetero, commencent par la même lettre ? Un autre signe …

Le bout de mes rêves

L’attente fût longue pour la sortie de la première chanson de Laurette Tetero. Aujourd’hui, celle qui totalise plus de 14 mille vues en une semaine, a bénéficié d’une « bonne stratégie de communication quoique certains médias aient rechigné de la promouvoir », se félicite Kerry Gladys, de l’équipe de communication au sein de la Team Tetero (TT). Car rappelez-vous, la gagnante de la Primusic avait exigé, « au nom du professionnalisme », de ne collaborer qu’avec des « médias enregistrés », s’attirant les foudres des cadors dans la musique et des médias burundais.     

Dans une certaine mesure, la TT décidait alors de défier l’univers des médias en assurant que la voix de sa coqueluche pouvait porter loin, avec ou sans leur aide.  Comme le « Professeur », la petite équipe derrière la nouvelle star ne s’est jamais manifestée, mais a toujours opéré derrière les petits écrans de smartphones, inondant les réseaux sociaux des messages et des appels à soutien pour leur favorite. 

Revenons tout au début

Il y’a une date à marquer à la pierre blanche pour la TT : 28 juillet 2019, lorsque Laurette Tetero est proclamée comme gagnante de la Primusic. Si on fait correspondre cette date à l’attaque de la banque centrale, les otages retenus à la banque ressemblent fort au public mélomane burundais, qui soutient à tort ou à raison, et sans ménagement, notre Tokyo à la burundaise. Les forces armées, la police, dans ce cas ayant la face des médias, qui se font avoir de temps en temps par le « Professeur » qui opère en coulisses.  

D’une épopée à une autre ère. Un décollage sans retour en arrière. Après l’aide considérable du public, la TT, comme la bande du « Professeur », semble avoir toujours une longueur d’avance sur leurs adversaires.
Mais cela va-t-il durer ?

UPDATE: Une semaine après « Le Bout de mes rêves », Tetero nous présentera ce soir (20h) sa deuxième chanson, « Nyemerera », produite par le label Rock Stone Kingdom.
Si la chanson est maintenant en Kirundi, notre Tokyo aurait-elle remarqué que son cher public n’a pas pu zouker avec le premier tube, « jugé pas très cool parce qu’en langue étrangère ? » A-t- elle eu peur que ses fans chantent en chœur, « Tetero ciao » ? Ntawobimenya!

Article rédigé par Chelsea Noëlla Inamigisha  dans le cadre du stage au sein du Magazine Jimbere comme un ancien du programme « Enfants journalistes » de l’UNICEF Burundi.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
venenatis accumsan leo. non dolor massa