Dans le cadre de sa campagne dénommée « Birashoboka », le think tank « Centre for Development and Entreprises Great Lakes » organisait une séance de réflexion sur les défis de l’entrepreneuriat au Burundi ce 25 octobre dans les enceintes de l’Université Lumière de Bujumbura, campus Mutanga.

D’abord planter le décor de l’initiative. Selon Aimable Manirakiza, Directeur exécutif du think tank, il s’agissait de « comprendre les causes du désespoir d’un avenir meilleur pour nos groupes cibles, et produire un plaidoyer et des résultats menant à une plus grande dignité et à une région des Grands-Lacs plus libre et plus juste ». Dans leurs groupes cibles, comme l’a répété à maintes reprises M. Manirakiza se trouvent les jeunes entrepreneurs: « La population de nos pays des Grands Lacs est essentiellement composée de jeunes. Une ascension de ces sociétés doit se faire forcément par celle de cette jeunesse ». 

Du coup, « pour ne pas parler au nom des jeunes sans les jeunes », des entrepreneurs d’âge compris entre 25 et 30 ans étaient invités pour présenter leurs parcours qui, le moins que l’on puisse dire, sont souvent parsemés d’embûches. « Longues étapes pour faire enregistrer son entreprise », « les 140.000 Fbu de frais d’enregistrement que l’on doit payer », « le poids souvent jugé lourd d’impôts et taxes » ou « le problématique accès aux devises »: les participants à l’atelier ont proposé que les pouvoirs publics se penchent sur ces questions.

Le système bancaire aussi n’a pas été épargné. La vulgarisation des comptes échelons qui sont encore rares a été donnée comme une alternative. Ces comptes se trouvent dans peu de micro-finances et ne demandent pas de tenue de compte: « Une aubaine pour les entrepreneurs débutants », a clamé un participant.

Pour concrétiser ses actions, le think tank a déjà formé 240 entrepreneurs.

Les règles du Forum Jimbere

Le contenu des commentaires et des posts ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur au Burundi. Sont notamment illicites les propos injurieux, racistes, antisémites, appelant à des divisions ethniques, régionales ou à la haine, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une tierce personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, images) sans mentionner la source.
L’Équipe Web de Jimbere se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout post hors-sujet, répété ou promotionnel. Pour la commodité de lecture du Forum, il est interdit de poster un commentaire rédigé en lettres capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aliquam elementum consequat. elit. dolor. Praesent venenatis, Phasellus